Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Seine-Saint-Denis : il tue le serveur parce qu'il met trop de temps à préparer son sandwich

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Paris, France Bleu

Un homme, serveur dans un restaurant, a été tué par balles vendredi soir en Seine-Saint-Denis par un client mécontent. Le tireur trouvait en effet que la victime mettait trop de temps à lui préparer son sandwich. Il est toujours recherché ce samedi matin.

Le serveur a été tué parce qu'il ne préparait pas assez rapidement le sandwich du client qui lui a dont tiré dessus.
Le serveur a été tué parce qu'il ne préparait pas assez rapidement le sandwich du client qui lui a dont tiré dessus. © Maxppp - PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP

Noisy-le-Grand, France

Un homme a tué par balles le serveur du restaurant "Le Mistral" ce vendredi 16 août au soir à Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis), rapporte ce samedi franceinfo. Les faits se sont déroulés vers 21h. Selon les personnes présentes, le suspect aurait tiré sur le serveur âgé de 28 ans car il était mécontent que son sandwich n'ait pas été préparé assez rapidement

Le tireur toujours recherché

La victime a été touchée à l'épaule. Il est mort sur place peu après, et ce malgré l'intervention rapide des secours. Le tireur a pris la fuite. Ce dimanche 18 août, il est toujours recherché par la police. La section départementale de la police judiciaire a été saisie de l'enquête, confirme le parquet de Bobigny. 

Un fait divers dont les circonstances choquent toujours autant plus de 24 heures après. D'abord à cause du motif présumé du crime, mais aussi le contexte dans lequel le drame s'est joué, en plein vendredi soir à un moment de grande affluence, devant d'autres clients venus dans ce restaurant pizzeria-kebab qui avait ouvert il y a peine trois mois.

La maire de Noisy-le-Grand monte au créneau face aux critiques

Mais ce qui fait encore davantage parler plus après les faits, c'est le prétendu sentiment d'insécurité à Noisy-le-Grand, notamment autour du quartier du Mont d'Est près de la gare RER et du centre commercial des Arcades où se trouve l'établissement. Certains habitants interrogés pointent du doigt la forte délinquance qui sévirait sur le secteur. 

"Faux", répond la maire (LR) pour qui ces témoignages ne font que "stigmatiser un quartier en pleine réhabilitation". "Le fait divers en question s'est déroulé dans un secteur qui a été bien rénové, précise Brigitte Marsigny. On a fait en sorte que ce soit très propre et sympa. Il faut arrêter de délirer sur le Mont d'Est ! On est également en train de réhabiliter et restaurer d'autres endroits de la ville, donc entendre dire que le quartier se dégrade, c'est n'importe quoi. Ceux qui parlent n'y mettent jamais les pieds et sont toujours prêts à raconter des âneries. L'insécurité à Noisy-le-Grand, il n'y en a pas !"

L'élue ajoute que "le contexte de la commune n'est plus celui d'il y a 20 ans". Et d'argumenter : "Nous avons restauré un climat de sécurité en mettant en place une police municipale digne de ce nom avec 40 policiers, on a des forces de l'ordre en voiture, à moto et à chevaux. On a même un poste mobile pour venir au devant des citoyens... Pour vous dire, quand je suis arrivée aux affaires, j'ai demandé au préfet de police des effectifs supplémentaires. On m'a répondu que Noisy n'en avait pas besoin, parce que c'était une ville sûre, et qu'il n'y avait pas autant de trafic que dans d'autres communes du 93 !"

Brigitte Marsigny demande "d'éviter de faire des amalgames suite à un événement dramatique mais isolé". "Le type qui vient dans un restaurant, demande un sandwich et tire sur un malheureux serveur parce qu'on ne le sert pas assez vite, ça peut arriver partout, poursuit la maire de Noisy-le-Grand. Il faut arrêter de partir d'un fait divers pour enflammer la banlieue !"

Choix de la station

France Bleu