Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Propos racistes attribués à des policiers : deux enquêtes sont ouvertes

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu

La ligue des droits de l'Homme porte plainte contre X pour violence volontaire à caractère raciste après la diffusion d'une vidéo où des propos racistes et offensants sont échangés au cours d'une interpellation. Ces propos sont attribués à des policiers et l'IGPN a été chargé d'enquêter.

L'IGPN a été saisie après des propos racistes lors d'une interpellation policière en Seine-Saint-Denis. (photo d'illustration)
L'IGPN a été saisie après des propos racistes lors d'une interpellation policière en Seine-Saint-Denis. (photo d'illustration) © Maxppp - Aurelien Morissard

La Ligue des droits de l’Homme a décidé de porter plainte contre X, pour violences volontaires, indique ce lundi l'avocat de l'association, Arié Alimi. La Ligue des droits de l'homme réagit à la diffusion dimanche de la vidéo d’une interpellation, à l’Île-Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), dans laquelle on entend des insultes racistes.

Deux enquêtes, l'une administrative, l'autre judiciaire, ont été ouvertes pour faire toute la lumière sur cette affaire. Elles ont été confiées à l'Inspection générale de la police nationale (IGPN). "Il faut analyser de manière précise cette vidéo pour savoir exactement ce qu'il en est", a précisé ce lundi matin sur Franceinfo, la procureure de la République de Nanterre.

"Les propos qu'on entend sur cette vidéo, s'ils sont bien le fait de policiers ne sont pas acceptables et relèvent d'une attitude qui manque de professionnalisme et qui risque de jeter le discrédit sur l'action de la police", a-t-elle ajouté. "Il s'agit de dérapages individuels qui doivent être sanctionnés".

La vidéo a fait le tour des réseaux sociaux

La diffusion sur Twitter d'une vidéo, dans laquelle des propos racistes et offensants sont attribués à des policiers, a provoqué dimanche la saisine de la police des polices et la colère d'un député La France Insoumise, Eric Coquerel. Sur cette vidéo diffusée dimanche après-midi, des policiers sont filmés après une interpellation et on entend des commentaires racistes à l'endroit d'un suspect qualifié de "bicot". 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

L'Inspection générale de la police nationale saisie

La scène se passe visiblement de nuit et sur l'Ile-Saint-Denis en Seine-Saint-Denis. "Un bicot comme ça, ça nage pas", entend-on. "Haha ça coule, tu aurais dû lui accrocher un boulet au pied", est-il ajouté, laissant supposer que les agents ont sorti le suspect de l'eau de la Seine, toute proche.   

Sur d'autres images, on entend des rires et des bruits sourds venant du fourgon policier où la personne interpellée, qui paraît crier, a été placée. Dans un message adressé à l'AFP, la préfecture de police a affirmé saisir l'Inspection générale de la police nationale (IGPN).  "Une vidéo montrant une intervention de police à l'Ile-Saint-Denis circule sur les réseaux sociaux. Le préfet de police va saisir l'IGPN afin de faire toute la lumière sur les circonstances dans lesquelles les policiers sont intervenus et déterminer l'identité des auteurs des propos entendus", a indiqué la préfecture de police.   

Selon la préfecture, les fonctionnaires intervenaient dans le cadre d'un vol en réunion.  Selon les premiers éléments obtenus, "l'homme a été conduit à l'hôpital après sa chute dans la Seine", a indiqué la procureure de la République de Nanterre, Catherine Denis selon qui aucune plainte n'a été pour l'heure déposée. Selon la magistrate, les policiers intervenants n'appartiendraient pas au commissariat de Villeneuve-la-Garenne comme l'affirme la vidéo, mais dépendraient néanmoins de la Direction territoriale de la sécurité de proximité des Hauts-de-Seine.  

La colère d'Eric Coquerel

Le député LFI de Seine-Saint-Denis Eric Coquerel a dénoncé une vidéo décrite comme "inacceptable". "_Avec le maire de l'Île-Saint-Denis Mohammed Gnabally, nous sommes en contact avec les autorités pour en savoir plus sur ces faits condamnable_s", a-t-il ajouté dans un communiqué.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess