Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Seine-Saint-Denis : la CSI 93 ferme dès ce mercredi soir, après plusieurs cas avérés de coronavirus

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

La compagnie de sécurisation et d'intervention de Seine-Saint-Denis (CSI 93) va fermer dès ce mercredi soir, après que plusieurs cas avérés de coronavirus ont été détectés. L'unité devait être démantelée après l'ouverture de plusieurs enquêtes internes.

Image d'illustration.
Image d'illustration. © Maxppp - Michael Bunel

Au moins neuf cas de coronavirus ont été détectés au sein de la CSI 93, la compagnie de sécurisation et d'intervention de Seine-Saint-Denis, qui a fait parler d'elle, la semaine dernière, lors de l'ouverture de plusieurs enquêtes internes. Plusieurs policiers sont soupçonnés d'avoir racketté et violenté des délinquants. 

L'unité va donc être fermée dès ce mercredi soir, ont appris nos collègues de franceinfo de source policière.

Cette compagnie doit subir une réorganisation et être partiellement dissoute alors que plusieurs policiers de cette compagnie sont dans le viseur de la justice. Le 2 juillet dernier, quatre policiers de cette compagnie avaient été mis en examen notamment pour "faux et usage de faux en écriture" et "atteinte arbitraire à la liberté individuelle par personne dépositaire de l'autorité publique" et placés sous contrôle judiciaire à l'issue de leur présentation devant le juge. Ils avaient été placés en garde à vue le 29 juin dernier à l'IGPN (Inspection générale de la police nationale). 

Leur mise en examen concerne une affaire survenue le 30 mai 2019 à Saint-Ouen. Ce jour-là, un homme dit avoir été victime d'une fausse opération anti-drogue. Par ailleurs, 17 enquêtes préliminaires visent des policiers de cette compagnie. Le préfet de police de Paris, Didier Lallement, avait annoncé qu'il allait “engager une réflexion sur la réorganisation des unités de police de la CSI 93 à laquelle appartiennent les fonctionnaires mis en cause". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess