Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Seine-Saint-Denis : le petit garçon violemment frappé par son père est mort

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Il avait été plongé dans un état de mort cérébrale, vendredi, après avoir été roué de coups par son père à Tremblay-en-France, en Seine-Saint-Denis

L'hôpital pour enfants Necker à Paris.
L'hôpital pour enfants Necker à Paris. © Maxppp - Christophe

Le garçon de 6 ans qui avait été violemment frappé par son père vendredi à Tremblay-en-France en Seine-Saint-Denis, est mort dans la nuit de dimanche à lundi, a annoncé le parquet de Bobigny, ce lundi 30 mars. Il avait subi des lésions cérébrales irréversibles et avait été transporté à l'hôpital pour enfants Necker à Paris, vendredi après-midi, était plongé dans un état de mort cérébrale.

Une information judiciaire, menée par un juge d'instruction, a été ouverte. Entendu en garde à vue vendredi, le père de famille de 45 ans avait été mis en examen pour "violences ayant entraîné une infirmité permanente sur mineur de quinze ans par ascendant" et placé en détention provisoire.
Les faits se sont déroulés vendredi après-midi à Tremblay-en-France, au domicile familial où résident le couple et ses enfants.

Un enfant meurt tous les cinq jours des suites de violences familiales

Les violences conjugales ou intrafamiliales sont exacerbées depuis le début du confinement décidé par le gouvernement le 17 mars pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus.
Selon des estimations probablement en deçà de la réalité, un enfant meurt tous les cinq jours des suites de violences familiales et quelque 52.000 subissent chaque année des violences, mauvais traitements ou abandons.
 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu