Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Le plan Alerte enlèvement déclenché pour retrouver Mia, une fillette de 8 ans enlevée par trois hommes dans les Vosges

Seine-Saint-Denis : le plasticien Claude Lévêque visé par une enquête pour viols sur mineurs

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Le célèbre plasticien, Claude Lévêque, résidant à Montreuil en Seine-Saint-Denis, est visé par une enquête pour "viols" et "agressions sexuelles" sur mineurs, révèle le journal Le Monde.

Le plasticien Claude Lévêque, en visite au musée Soulages de Rodez en 2015
Le plasticien Claude Lévêque, en visite au musée Soulages de Rodez en 2015 © Maxppp - Maxppp

Le plasticien Claude Lévêque, 67 ans, qui vit à Montreuil (Seine-Saint-Denis), est visé par une enquête pour "viols" et "agressions sexuelles " sur mineurs. Elle a été ouverte à la suite d'accusations d'un sculpteur de 51 ans qui dit en avoir été victime avec ses deux frères, a indiqué, lundi le parquet de Bobigny à l'Agence France Presse, confirmant des informations du journal Le Monde, révélées dimanche 10 janvier 2021.

Enquête ouverte en 2019

L'enquête a été ouverte au printemps 2019 et confiée à la Sûreté territoriale de la Seine-Saint-Denis. Le sculpteur Laurent Foulon raconte avoir été violé par le plasticien dès l'âge de 10 ans et jusqu'à ses 17 ans, au milieu des années 1980. Il a signalé ces agissements dans une lettre adressée à la procureure de Bobigny en février 2019. "J'ai conscience que les actes criminels dont j'ai été victime sont certainement aujourd'hui prescrits mais cette plainte me permet de dénoncer à la justice d'autres actes non prescrits sur d'autres victimes et de signaler qu'un ou plusieurs mineurs sont à l'heure actuelle en grand danger d'abus sexuels si l'irréparable n'a pas déjà été commis", écrit-il dans ce courrier.

Il évoque aussi l'"emprise" de Claude Lévêque sur sa famille, issue d'un milieu très populaire dans la Nièvre. Le sculpteur accuse le plasticien d'avoir aussi violé ses deux frères. L'un d'eux, tombé dans la drogue comme lui, est mort en 1998 à l'âge de 34 ans à la suite d'une énième tentative de suicide. 

"Propos diffamatoires", selon l'avocat du plasticien

Le parquet de Bobigny n’a pas souhaité confirmer ou infirmer ces auditions ni une éventuelle convocation du plasticien. Contacté par Le Monde, Claude Lévêque n'a pas répondu aux sollicitations. "Les témoins et la supposée victime, entendus par la brigade de Bobigny, ont fermement démenti les propos diffamatoires et calomnieux soutenus par Laurent Faulon", affirme son avocat Me Emmanuel Pierrat, dans un communiqué cité par le Quotidien de l’art, dimanche en fin de soirée.  

Il rappelle que son client a déposé deux plaintes contre X, fin 2020. Une première du chef de diffamation et une seconde pour dénonciation calomnieuse et chantage. Il aurait été victime en octobre 2015 d’un maître chanteur, qu’il soupçonne être Laurent Foulon, l’accusant via des missives de "prétendues agressions sexuelles sur mineur". L’enquête n’a pas permis, à ce jour, de découvrir l’identité du "corbeau" et la procédure a été classée sans suite, souligne Le Monde. 

Un plasticien réputé

Claude Lévêque est connu pour ses installations aux thèmes souvent provocateurs. Fin 2018, un diadème aux 16 branches d'inox au sommet de l'Opéra Bastille et deux énormes roues lumineuses sur le grand escalier de l'Opéra Garnier avaient fait polémique, certains jugeant ces installations déplacées. Il a œuvré dans des lieux emblématiques comme le Louvre, la Banque de France, le bassin des Tuileries mais aussi dans une cité HLM, des usines désaffectées. En 2015, la mairie de Montreuil lui a commandé une œuvre lumineuse pour habiller le château d'eau du quartier Bel Air.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess