Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Villetaneuse : les douanes saisissent près de 90.000 jouets dangereux

mardi 30 octobre 2018 à 16:40 - Mis à jour le mercredi 31 octobre 2018 à 11:06 Par Rémi Brancato, France Bleu Paris et France Bleu

Les douanes ont saisi fin septembre près de 90.000 jouets et articles de cosmétiques "dangereux" dans un entrepôt de Villetaneuse, en Seine-Saint-Denis. Une saisie exceptionnelle à quelques semaines de Noël. Beaucoup de ces jouets étaient destinés à des bébés.

Près de 90 000 jouets et articles cosmétiques dangereux ont été saisis en Seine-Saint-Denis
Près de 90 000 jouets et articles cosmétiques dangereux ont été saisis en Seine-Saint-Denis - (c) Douane française

Seine-Saint-Denis, France

C'est une saisie exceptionnelle que vient de réaliser la douane, à Villetaneuse, en Seine-Saint-Denis. 89 538 jouets et articles de cosmétiques dangereux ont été saisis dans un entrepôt, appartenant à un "grossiste en chaussures", selon un communiqué publié ce mardi après-midi. 

"Risques de suffocation, de toxicité, problèmes d'hygiène"

Selon la douane, ces jouets présentent de nombreux risques potentiels : "risques micro biologiques, présence importante de phtalates (perturbateurs endocriniens), risques de brûlures, de suffocation, toxicité, problèmes d’hygiène". Une partie importante des jouets était destinée à des tout petits, de moins de 36 mois.

L’enquête a débuté en août pour les agents de la direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières (DNRED), qui remontaient une filière d'importation de chaussures contrefaites. Dans un entrepôt de Villetaneuse, selon une source proche de l'enquête, ils découvrent alors, non seulement des stocks de chaussures, mais aussi des jouets. 

Ils saisissent donc 12 360 contrefaçons de jouets importés de Chine. D'autres échantillons de jouets sont également saisis en vue d'analyses : des robots, appareils à bulles, animaux en gelée ou pistolets à fléchettes ou articles de cosmétiques, comme de faux ongles.

Une société d'Aubervilliers déjà mise en cause il y a 5 ans

Résultat : des problèmes de dangerosité ou de conformité. 89 538 jouets au total sont donc finalement saisis fin septembre, dans cette société. Cette société, dont le siège est basée à Aubervilliers, avait déjà été mise en cause en 2013 : plus de 28 000 de ses jouets avaient alors été détruits. A l'époque, les jouets avaient été saisis dans un entrepôt du Val d'Oise.

Dans le communiqué de la douane, Gérald Darmanin, ministre de l'action et des comptes publics, tutelle de la douane, "félicite les agents de la DNRED pour cette très belle prise" et assure avoir "demandé à la douane de rester très mobilisée sur la détection d'infractions portant atteinte à la protection du consommateur".

L'an passé, 22 000 jouets et jeux non conformes avaient également été saisis par la DNRED, dans un entrepôt d'Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis.