Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Séismes induits au nord de Strasbourg

Séisme à Strasbourg : la colère des sinistrés face aux procédures d'indemnisation

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu

Alors qu'un séisme induit a de nouveau frappé l'agglomération strasbourgeoise ce samedi 26 juin, qu'en est-il des procédures d'indemnisation lancées pour les précédentes secousses ? France Bleu Alsace est allée à la rencontre des sinistrés de la première heure.

Joëlle, retraitée, l'une des sinistrés des séismes induis à La Wantzenau.
Joëlle, retraitée, l'une des sinistrés des séismes induis à La Wantzenau. © Radio France - Julien Penot

Après un nouveau séisme induis de magnitude 3,9 sur l'échelle de Richter ce samedi 26 juin, beaucoup d'habitants de La Wantzenau (Bas-Rhin) font face à un grand désarroi. La secousse provoquée par l'activité sous-terraine de l'entreprise de géothermie profonde Fonroche est vécue comme la réouverture d'une plaie, dont les cicatrices se lisent sur les murs des maisons. A La Wantzenau, plus de 500 personnes ont déposé un dossier pour demander une indemnisation. 

Désillusion

Joëlle ne compte plus les fissures qui lézardent sa façade. Une partie sont apparues après le séisme du 4 décembre 2020. Un mois plus tard, deux experts viennent constater les dégâts. L'un de Fonroche, l'autre de son assurance. "Ils ont estimé les travaux à 14.000 euros mais j'ai été indemnisée de la moitié de la somme", regrette la retraitée. 

Joëlle réfléchit à demander une contre expertise, mais estime que le combat est perdu d'avance : "Je suis sûre qu'il y aura rien de plus. Ils vont dire : C'est comme ça et voilà." 

Ce sentiment d'impuissance, Adrien, le ressent également. Le retraité a perdu trois carreaux de carrelage dans l'un des séismes. Son assurance lui a proposé 250 euros d'indemnisation. Une somme trop faible pour les travaux, selon lui mais le jeu n'en vaut pas la chandelle. "Je vais pas passer dix ans de ma vie pour obtenir le double. Il ne faut pas se tromper de combat ! Le but, c'est qu'ils s'arrêtent."

Une difficile résilience

Fonroche estime que les secousses vont s'estomper d'ici fin 2021. "Quel est le crédit qu'on peut donner à ça ?, interroge Michèle Kannengieser, la maire de La Wantzenau, quand on a écrit que la stabilisation se ferait au mois de mars 2021." L'élue dénonce une incapacité de maîtriser l'activité de géothermie profonde. 

Les événements sismiques sont donc amenés à se répéter dans le futur. Une situation difficilement acceptable pour les habitants du secteur. Pour peser plus lourd dans les procédures d'indemnisation, la maire de la commune va créer une association : "Provoquer une grande réunion au mois de septembre", pour faciliter les démarches administratives des sinistrés. 

Plus de 2.000 dossiers étaient arrivés sur le bureau de Fonroche en mai dernier. Plus de 60% des demandes ont été classées sans suite. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess