Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Séisme au Népal : les réseaux sociaux mobilisés pour retrouver les disparus

-
Par France Bleu

Deux jours après le séisme au Népal qui a fait plus de 1.400 morts, de nombreuses familles, partout dans le monde, s'inquiètent d'être sans nouvelles de leurs proches partis vivre ou passer leurs vacances dans ce pays connu pour abriter les plus hauts sommets du monde. Les utilisateurs des réseaux sociaux, mais aussi les multinationales d'Internet, sont mobilisés.

"Contrôle d'absence de danger", la fonction développée par Facebook en cas de catastrophe
"Contrôle d'absence de danger", la fonction développée par Facebook en cas de catastrophe - - Capture d'écran

Plusieurs milliers de ressortissants étrangers sont encore introuvables, au Népal, 48 heures après le séisme de magnitude 7,8 qui a fait plus de 3.400 morts samedi. En France, 642 Français étaient encore portés disparus lundi à la mi-journée, alors que 1.561 autres avaient pu être recensés sains et saufs. 

Conséquence : sur les réseaux sociaux, de nombreux proches de personnes en voyage ou résidant au Népal tentent d'obtenir des nouvelles de ceux qui sont sur place . De nombreux appels à témoins et à informations ont été relayés, notamment sur Twitter. Le compte @infos140, spécialisé dans les tweets d'information, relaie de nombreux appels de ce genre.

Google à la recherche d'informations

En parallèle, les géants d'Internet mobilisent également leurs services pour aider ceux qui cherchent des nouvelles de leurs proches : Google, dont l'un des dirigeants, Dan Fredinburg, a péri dans une avalanche sur l'Everest ce week-end causée par le séisme, a mis en place son système Google Person Finder.

Créé en 2010 à l'occasion du séisme en Haïti, l'outil permet d'entrer le nom d'une personne que l'on recherche ou à propos de laquelle on dispose d'informations (localisation, état de santé, etc.). L'objectif de ce site est donc de mettre en relation les proches qui cherchent des informations et ceux qui en proposent. Lundi soir, quelque 5.900 fiches avaient été enregistrées sur ce site.

Facebook poste des messages rassurants

Le réseau social Facebook a lui aussi mis en place une nouvelle fonction à l'occasion de cette catastrophe : nommée "contrôle d'absence de danger" , elle se déclenche automatiquement lorsqu'un smartphone est connecté à Facebook, et demande à l'utilisateur s'il est en sécurité.

Si l'utilisateur appuie sur ce bouton, un message est automatiquement posté sur le flux d'actualités de ses amis Facebook , indiquant qu'il n'y a pas de souci à se faire et que la personne est en lieu sûr. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu