Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sept CRS blessés après de violents affrontements avec des migrants à Calais

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Dans la nuit de mardi 1er à mercredi 2 juin, de violents affrontements entre migrants et CRS ont fait 7 blessés dans les rangs des policiers. Une personne a été interpellée selon la Préfecture. Un tel niveau de violences n'avait pas été atteint depuis l'époque de la Jungle, démantelée en 2016.

Selon les autorités et les syndicats de police, ce niveau de violences n'avait plus été atteint depuis l'époque de la Jungle. (Image d'archive)
Selon les autorités et les syndicats de police, ce niveau de violences n'avait plus été atteint depuis l'époque de la Jungle. (Image d'archive) © Radio France - François Cortade

"C'est la première fois depuis la fin de la Jungle qu'on atteint un tel niveau de violence" selon la préfecture du Pas-de-Calais. Du côté du syndicat Alliance Police Nationale, on constate la même chose. Sept CRS ont été blessés dans la nuit de mardi à mercredi 2 juin à Calais, lors de violents affrontements avec un groupe de migrants. 

Au moins une centaine de migrants

Les escarmouches ont duré toute la nuit, de 3H à 8H du matin rapporte la Préfecture. A l'origine des tensions : une cinquantaine de migrants ont tenté de s'introduire dans la zone du port. Ils ont été repoussés, ce qui a mis le feu aux poudres. Ils sont revenus, plus nombreux. Les autorités ont compté au plus fort des tensions une centaine de personnes dans ce groupe. Pour Manuel Vanoeteghem, CRS calaisien du syndicat Alliance Police Nationale, ils étaient 300.

Une interpellation

"On a eu 32 collègues contusionnés, sept ont dû aller à l'hôpital pour réaliser des examens complémentaires. Au moins un s'est vu prescrire 14 jours d'ITT" s'effare-t-il. Il décrit des exilés "prêts à en découdre", armés de "barres de fer", jetant pavés, boites de conserves pleines et vides sur les forces de l'ordre. 

Selon la Préfecture, une personne a été interpellée. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess