Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un trafic de drogue à ciel ouvert et très lucratif démantelé dans le quartier Ranguin à Cannes

jeudi 17 mai 2018 à 17:23 Par Romain Sost, Laure Debeaulieu et Marion Chantreau, France Bleu Azur

Sept trafiquants ont été interpellés par les policiers du commissariat de Cannes, dans le quartier de Ranguin, en début de semaine. La tête de réseau du trafic, des fournisseurs et des vendeurs. Une information judiciaire est ouverte par le parquet de Grasse.

Les policiers du commissariat de Cannes ont enquêté pendant plusieurs mois pour démanteler un réseau de trafiquants dans le quartier Ranguin
Les policiers du commissariat de Cannes ont enquêté pendant plusieurs mois pour démanteler un réseau de trafiquants dans le quartier Ranguin © Maxppp - CLAUDE PRIGENT

Cannes, France

Depuis début février, les policiers de Cannes surveillent des habitants du secteur Cannes Ranguin, soupçonnés de vendre de la drogue. 

Des guetteurs en bas de résidences, des vendeurs, mais aussi des clients sont identifiés. De nombreux consommateurs fréquentent le lieu de revente : entre  70 et 100 personnes défilent chaque jour pour s'approvisionner

Deux revendeurs sont sur place tout les jours, organisant un véritable supermarché de la drogue.

Au fur et à mesure les "clients" sont  interrogés, permettant d'identifier les trafiquants. 

Les interpellations de sept personnes ont eu lieu le 13 mai. Les enquêteurs au cours des perquisitions ont saisi 

  • Un pistolet mitrailleur et des cartouches
  • 7.5 kg de résine de cannabis
  • 5 000 euros en liquide
  • des feuilles de compte
  • un carnet de comptabilité

La vente de résine de cannabis, estimée à 1 kilos par jour, rapportait entre 5 000€ et 10 000€ par jour et les vendeurs étaient rémunérés 800€ par jour. Seules deux des personnes gardées à vue ont admis leur participation à ces faits de revente de stupéfiants. 

Plus insolite, chez la personne identifiée comme étant la tête de ce réseau, les policiers ont retrouvé un aquarium avec des tortues et des requins d'eau douce,  mais aussi 50 paires de chaussures de marque et des vêtements de luxe. 

Les sept trafiquants ont été mis en examen ce jeudi après-midi pour acquisition, détention, cession, offre, transport de produits stupéfiants et association de malfaiteurs en vue de commettre ces délits et détention d'arme de catégorie A.