Faits divers – Justice

Séquestration d'un enfant pendant trois ans à Mulhouse : l'avis du psychiatre Serge Hefez

Par Céline Rousseau, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu lundi 12 octobre 2015 à 5:39

L'appartement du deuxième étage dans lequel l'enfant était séquestré à Mulhouse
L'appartement du deuxième étage dans lequel l'enfant était séquestré à Mulhouse © Radio France

Pendant trois ans, un enfant a été séquestré par son père. Aujourd'hui âgé de 8 ans, il a été retrouvé vendredi 9 octobre à Mulhouse. Comment peut-il se reconstruire après ce calvaire ? Les réponses du psychiatre Serge Hefez.

Le calvaire aura duré trois ans. Trois années durant lesquels l'enfant, âgé aujourd'hui de 8 ans, n'est quasiment jamais sorti de chez lui, séquestré par son père. Il a été retrouvé vendredi 9 octobre à Mulhouse. Son état de santé est très mauvais. Les enquêteurs parlent d'un enfant carencé mais qui n'a pas subi de violences physiques.

L'enfant a passé la majeure partie de son temps dans un appartement insalubre de la rue Kléber à Mulhouse. Un taudis, avec très peu de meubles. Une chaîne de télévision comme seul lien avec le monde extérieur. L'enfant avait pour habitude de rester seul, prostré pendant des heures. Son corps est marqué par des morsures de punaises. Il n'allait pas à l'école et n'avait jamais vu un médecin.

"Réapprendre ce que sont des liens affectifs et sécurisants" - Serge Hefez, psychiatre

Pour le psychiatre Serge Hefez, il doit maintenant apprendre à se reconstruire l'identité qu'il a perdu : "Il s'agit de le remettre dans la réalité petit à petit, de lui réapprendre ce que sont des liens sécurisants, affectifs. Il est dans une dépendance totale, psychique avec son père. Le lien c'est ça, un lien total. Il est sa chose, son objet et doit réapprendre petit à petit que les liens c'est autre chose."

Serge Hefez, psychiatre avec Edwige Coupez sur France Info

L'enfant devra aussi apprendre à retisser des liens avec sa mère. Pour l’instant, il n'a pas émis le souhait de la voir. Il est placé en famille d'accueil.

Son père, un homme de 37 ans originaire de la région niçoise est en détention provisoire depuis vendredi soir. Il risque jusqu'à 30 ans de réclusion.