Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Séquestration d'une septuagénaire à Tarnos : une information judiciaire ouverte

Le 19 mars dernier, une femme de 70 ans a été victime d'une violente séquestration à Tarnos, dans les Landes. Des hommes cagoulés sont rentrés chez elle, l'ont frappé et lui ont entaillé un doigt. Une information judiciaire est ouverte ce jeudi au parquet de Mont-de-Marsan.

Une information judiciaire est ouverte ce jeudi au parquet de Mont-de-Marsan
Une information judiciaire est ouverte ce jeudi au parquet de Mont-de-Marsan © Maxppp - MAXPPP

Les faits datent de la fin du mois du mars, mais une information judiciaire vient d'être ouverte ce mardi 20 avril au parquet de Mont-de-Marsan. Le 19 mars dernier, une femme de 70 ans, habitant à Tarnos, a été séquestrée chez elle plusieurs heures par des hommes cagoulés. Frappée au visage, la femme a même été victime d'une entaille au doigt. Les individus sont repartis avec quelques bijoux et son téléphone portable.

Réveillée en pleine nuit par quatre personnes cagoulées 

La Tarnosienne a été réveillée en pleine nuit par quatre individus cagoulés. Ces derniers lui attachent alors les mains et lui mettent plusieurs coups dans le corps pour la maintenir immobile. Pendant ce temps, les quatre individus fouillent, le logement à la recherche de biens. La séquestration dure deux heures au total.

Les cambrioleurs frappent à plusieurs reprises la femme et la menacent de lui entailler le doigt si elle ne révèle pas où elle cache ses biens de valeur. Les individus finissent par le faire.

L'enquête confiée à un juge d'instruction du pôle criminel

Les individus repartent finalement avec un butin peu conséquent : des bijoux, des documents administratifs, et son téléphone portable. La Tarnosienne parvient alors à se détacher et à appeler les secours. Quatre jours d’incapacité totale de travail sont alors prescrits à la victime, très choquée.

Une enquête préliminaire a d'abord été ouverte. Désormais, depuis ce mardi 20 avril, une information judiciaire est ouverte. L'enquête est confiée à un juge d'instruction du pôle criminel de Mont-de-Marsan.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess