Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Séquestré, obligé de manger des excréments : un homme devant ses bourreaux aux assises du Nord ce vendredi

-
Par , France Bleu Nord

3 personnes d'une même famille sont jugées par la cour d'assises de Douai à partir de ce vendredi pour séquestration avec actes de torture et de barbarie. Pendant un an et demi, un homme dit avoir été retenu prisonnier dans la cave d'une maison de Roubaix.

Palais de justice de Douai - tribunal judiciaire - correctionnel - cour d'assises - cour d'appel
Palais de justice de Douai - tribunal judiciaire - correctionnel - cour d'assises - cour d'appel © Radio France - Cécile Bidault

"C'est le quart monde" dit un avocat pour qualifier cette affaire hors norme. Pendant un an et demi, un homme explique avoir été séquestré, torturé, violenté dans une cave de Roubaix par une grand-mère, son fils, son beau-fils et ses petits-enfants.

Au départ, ils étaient amis

La victime, handicapée par un virus, est hébergée par des amis à partir de 2014 à Roubaix. Mais mois après mois, les "amis" se transforment en tortionnaire et pendant un an et demi, l'homme dort dans une cave humide. Il est séquestré, torturé, frappé, il est obligé de manger des excréments et il est victime de sévices sexuels. Il est finalement libéré en 2017, quand il est amené aux urgences et présenté comme un SDF par ses bourreaux, il a perdu 30 kg. 

La grand-mère au centre des débats? 

La cour d'assises de Douai va tenter de comprendre qui a fait quoi dans cette affaire et comment cette famille, dirigée par la grand mère présentée comme une "mère maquerelle", a pu en arriver là. 3 personnes en détention provisoire depuis 4 ans feront face à la victime à Douai ce vendredi, 4 accusés mineurs au moment des faits seront jugés plus tard par un tribunal pour enfants. Le procès doit s'achever en fin de semaine prochaine. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess