Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Série de braquages dans le Grand Annecy : "on y pense et il y a une petite psychose qui s’installe"

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Depuis le 20 août dernier, cinq vols à mains armés et un cambriolage ont été commis dans des hôtels, restaurants et magasins de la grande agglomération d’Annecy. Une série qui commence à inquiéter les commerçants.

Depuis le 20 août dernier, cinq vols à mains armés et un cambriolage ont été commis dans des hôtels, restaurants et magasins de la grande agglomération d’Annecy.
Depuis le 20 août dernier, cinq vols à mains armés et un cambriolage ont été commis dans des hôtels, restaurants et magasins de la grande agglomération d’Annecy. © Radio France - Richard Vivion

Grand Annecy, Annecy, France

Pour le moment aucun lien n’a pu être établi entre ces différentes affaires. Policiers et gendarmes continuent de passer au crible chacun de ces vols à mains armées. "Nous cherchons, nous analysons les images fournies par la vidéo, explique un enquêteur. Si un élément permet de relier ces dossiers, alors ils seront regroupés." 

Depuis les 20 août dernier un Burger King, le magasin Biocoop et plusieurs hôtels (Ibis Budget, Campanile et Aparthotel) ont été la cible de plusieurs individus. Il s’agirait de deux hommes agissant armés et le visage masqué. A cette série, il faut ajouter le cambriolage perpétré en début de semaine dans un supermarché de la Balme-de-Sillingy. "Cela commence quand même à faire beaucoup", reconnait une commerçante du centre-ville de Cran-Gevrier. "Nous en parlons entre nous et il y a une petite psychose qui s’installe", poursuit le patron d’un bureau de tabac situé dans la même rue. 

J’ai eu un pistolet sur la tempe… on pense à sa vie, on a peur de mourir." - Un commerçant de Cran-Gevrier

ECOUTEZ le témoignage d'un commerçant de Cran-Gevrier victime d'un braquage il y a cinq ans.

Plus de patrouilles 

"On se méfie de tout le monde. Surtout le soir, quand il y a des clients qui rentrent avec leur casque." Il y a cinq ans, il a lui-même été victime d’un braquage. "J’ai eu un pistolet sur la tempe… on pense à sa vie, on a peur de mourir." Pour être un peu plus serein, ce commerçant qui partira à la retraite dans quelques semaines souhaiterait voir un peu plus de policiers. "On les voit passer en voiture mais j’aimerais qu’ils soient à pied, qu'ils marchent sur les trottoirs devant nos boutiques." Policiers et Gendarmes assurent avoir densifié le nombre de leurs patrouilles, notamment aux horaires sensibles d’ouverture et de fermeture des magasins. Début septembre, ils avaient adressé un appel à la vigilance à l'ensemble des commerçants (lire ci-dessous). 

Choix de la station

France Bleu