Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Série de malaises lors d'un cross dans le Jura : " J'étais limite morte" témoigne la dernière adolescente hospitalisée

-
Par , France Bleu Besançon

La seule jeune adolescente encore hospitalisée à Besançon est sortie jeudi de l'hôpital. Une semaine après la série de malaises intervenue pendant un cross de collégiens, elle témoigne.

"Je suis fatiguée mais ça va mieux", sourit Marie ( son nom été modifié) cette adolescente du collège Pierre Hyacinthe Cazeaux à Morez dans le Jura. La jeune fille de 14 ans est sortie de l'hôpital ce jeudi, une semaine jour pour jour après le cross.
"Je suis fatiguée mais ça va mieux", sourit Marie ( son nom été modifié) cette adolescente du collège Pierre Hyacinthe Cazeaux à Morez dans le Jura. La jeune fille de 14 ans est sortie de l'hôpital ce jeudi, une semaine jour pour jour après le cross. © Radio France - Virginie Vandeville

Morez, Hauts-de-Bienne, France

"Je suis fatiguée mais ça va mieux", sourit Marie (son nom été modifié) cette adolescente du collège Pierre Hyacinthe Cazeaux à Morez dans le Jura. La jeune fille de 14 ans est sortie de l'hôpital ce jeudi, une semaine jour pour jour après le cross de Morbier.  Elle avait transportée par hélicoptère au CHU de Besançon avec un pronostic vital engagé pendant quelques heures. C'était la dernière collégienne encore sous surveillance, sur les cinq hospitalisées.

Des souvenirs flous

Des souvenirs, Marie en a très peu. Ce jeudi 3 octobre, le collège organisait son cross annuel de rentrée. Un événement sportif joyeux avec de la musique, des élèves maquillés pour l'occasion. L'objectif: courir 1.5 kilomètre au stade des Marais avec à la clef, une médaille pour les trois premiers. " On a commencé la course normalement. Mais derrière moi, une de mes copines est tombée victime d'une crise d'asthme ", précise la jeune adolescente qui s'inquiète mais poursuit l'épreuve. " Tout d'un coup, je n'arrive plus a respirer. Alors des adultes viennent à ma rencontre, m'aident à respirer, me donne de l'eau et du sirop, ajoute Marie. L'adolescente finit par s'asseoir pendant " une vingtaine de minutes "avant de se reprendre. " J'avais mal à la tête, des nausées, je me suis de nouveau sentie pas bien et je suis tombée au sol", lâche-telle. 

La suite, Marie n'en a aucun souvenir. Ces proches lui racontent qu'elle a été héliportée vers l'hôpital de Besançon, avant d'être placée au service réanimation de l'établissement de santé.  " Je me suis réveillée, j'étais intubée. J'ai eu peur "

Je ne sais toujours pas ce qui s'est passé

Le réveil est dur pour la jeune fille. Ce jeudi, elle a pu regagner son domicile après une semaine d'observation à l'hôpital. Un séjour hospitalier nouveau pour Marie. "J'ai toujours été en bonne santé, je n'ai jamais passé de nuit à l'hôpital. Cela m'a vraiment marqué. J'avais peur, je ne savais pas ce qui s'est passé, je me suis retrouvée en réanimation, limite morte. On m'a dit que j'avais failli mourir", explique calmement l'adolescente. 

Aucune explication sur son état de santé

Si Marie est soulagée d'être sortie de l'hôpital, son inquiétude est bien présente. "Je ne sais toujours pas ce qui s'est passé, ça m'inquiète", confie l'adolescente.  Ce vendredi, soit une semaine après ce cross, le Procureur de la République de Lons-le-Saunier, Lionel Pascal  a confirmé à France Bleu Besançon que les analyses menées sur l'eau et le sirop du ravitaillement ne montrent "aucun élément toxique", tout comme les prélèvements gastriques et sanguins réalisés sur la jeune fille hospitalisée dans un état critique. 

Si d'autres analyses sont attendues, la jeune fille continue a être suivie. Un rendez vous avec un cardiologue est d'ailleurs prévu dès la semaine prochaine. Elle regagnera également les cours dès lundi prochain. Son emploi du temps  sera aménagé  en cas de besoin affirme le principal du collège Pierre Hyacinthe-Cazeaux ainsi qu'un accueil tout particulier. 

L'adolescente de 14 ans est sortie de l'hôpital ce jeudi, une semaine jour pour jour après le cross. Elle témoigne.

Choix de la station

France Bleu