Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Série de malaises pendant un cross de collégiens dans le Jura : la piste de l'intoxication écartée

La piste de l'intoxication est désormais écartée dans le Jura, après la série de malaises intervenue pendant un cross de collégiens il y a une semaine à Morbier. Les résultats d'analyses n'ont révélé aucune toxicité.

Le collège Pierre-Hyacinthe Cazeaux, à Morez (Jura), où sont scolarisés les collégiens.
Le collège Pierre-Hyacinthe Cazeaux, à Morez (Jura), où sont scolarisés les collégiens. © Radio France - Virginie Vandeville

Morez, Hauts-de-Bienne, France

Il ne s'agit pas d'une intoxication : cette piste est écartée, une semaine après la série de malaises qui a touché une quinzaine de collégiens à Morbier dans le Jura, pendant un cross. Le Procureur de la République de Lons-le-Saunier, Lionel Pascal confirme à France Bleu Besançon que les analyses menées sur l'eau et le sirop du ravitaillement ne montrent "aucun élément toxique", tout comme les prélèvements gastriques et sanguins réalisés sur la jeune fille hospitalisée dans un état critique. 

L'adolescente hospitalisée au CHU est rentrée chez elle

Cette adolescente de 14 ans est sortie de l'hôpital ce jeudi, une semaine jour pour jour après le cross. Elle avait transportée par hélicoptère au CHU de Besançon avec un pronostic vital engagé pendant quelques heures. C'était la dernière collégienne encore sous surveillance, sur les cinq hospitalisées.

Un médecin légiste mobilisé

"Les investigations se poursuivent" pour rechercher les raisons de ces malaises en chaîne, poursuit le procureur de la République de Lons-le-Saunier. Un médecin légiste est mobilisé pour tenter de déterminer la cause, en fonction  "des symptômes décrits et de leur survenance dans le temps". 

Ces collégiens de Morez participaient tous à un cross dans la commune voisine de Morbier, jeudi 3 octobre.

Choix de la station

France Bleu