Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Serpents et frelons asiatiques géants rendent difficiles les recherches de Tiphaine Véron au Japon

Dix mois après la disparition de la Poitevine Tiphaine Véron au Japon, ses proches mènent actuellement des recherches dans la région de Nikko avec le renfort d'experts du secours en milieu difficile.

L'un des secouristes de Mountain Medic Events lors des recherches au Japon sur la disparition de Tiphaine Véron
L'un des secouristes de Mountain Medic Events lors des recherches au Japon sur la disparition de Tiphaine Véron © Radio France - Damien Véron

Poitiers, France

C'est un travail de fourmis au milieu de serpents venimeux, d'araignées et de frelons asiatiques géants. Depuis leur arrivée au Japon le 8 mai dernier, les secouristes de l'entreprise privée Mountain Medic Events passent au peigne fin les berges de la rivière Dayia afin de tenter de retrouver une trace de Tiphaine Véron, une Poitevine de 36 ans portée disparue depuis le 29 juillet 2018 lors de vacances dans la région de Nikko.

"Des serpents plus ou moins dangereux, dont certains sont mortels, des frelons asiatiques géants qui peuvent tuer en une seule piqûre, et des araignées pas très sympathiques, et des sangliers et des cerfs..."

"La particularité de ces recherches, c'est qu'on travaille dans des zones humides avec de la végétation très très dense, une faune plutôt hostile, on mélange techniques d'alpinisme et de déplacements en eaux vives, puisqu'on se déplace dans des rapides, soit à la nage soit en hydrospeed", explique Rémi Dévidal, le chef d'expédition et directeur de Mountain Medic Events, une société basée en Haute-Savoie engagée par la famille Véron grâce à une cagnotte solidaire.

"On espère que la police va faire appel à des maîtres-chiens"

L'équipe de secouristes a sondé 30 kilomètres de berges de la rivière Dayia qui borde la ville de Nikko et fouillé les forêts de bambous environnantes. Une multitude d'objets ont été retrouvés. Des chaussures en lambeaux, des sacoches, des boîtes de médicaments; 

"Rien qui pourrait nous laisser penser qu'il y a des affaires de Tiphaine, pour l'instant"

"C'est rassurant en même temps d'imaginer qu'elle n'ait jamais été dans la rivière, si on fait ces recherches c'est pour en avoir le cœur net, avant l'arrivée des typhons fin juin début juillet", précise Damien Véron, le frère de Tiphaine, qui multiplie les voyages au Japon depuis la disparition de sa sœur.

Avant l'arrivée des typhons fin juin, les débits des rivières sont en ce moment suffisamment bas pour permettre les recherches au Japon. - Radio France
Avant l'arrivée des typhons fin juin, les débits des rivières sont en ce moment suffisamment bas pour permettre les recherches au Japon. © Radio France - Damien Véron

"Les portraits de Tiphaine sont toujours placardés dans les rues de Nikko"

Aidés par des habitants de Nikko et reçus "régulièrement" par l'ambassade de France, les proches de Tiphaine Véron s'entretiennent également très fréquemment avec les policiers japonais. "Ils nous donnent accès à une partie de l'enquête (...) c'est un peu comme si on était des parties civiles au Japon, sauf que ça n'existe pas du tout dans ce pays", raconte Sibylle, la sœur de Tiphaine Véron.

"Il y a des choses qui pour nous sont indispensables et qui manquent ici, par exemple, les données de téléphonie"

"[Les enquêteurs japonais] sont dans l'échange, c'est juste qu'il faut pouvoir comprendre leurs méthodes, les différences culturelles, il peut y avoir des quiproquos..." Avant leur départ du Japon le 17 mai, les secouristes de Mountain Medic Events ont prévu de concentrer les recherches en aval d'un barrage situé sur la rivière Dayia. 

Les membres de Mountain Medic Events lors des recherches de Tiphaine Véron au Japon. - Radio France
Les membres de Mountain Medic Events lors des recherches de Tiphaine Véron au Japon. © Radio France - Damien Véron