Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice
Dossier : Mouvement de grève contre la réforme des retraites

Session de la cour d'assises de l'Hérault reportée en raison de la grève des avocats

-
Par , France Bleu Hérault

À Montpellier, les quatre procès de la session d'assises du mois de janvier ont dû être reportés en raison de la grève des avocats, mobilisés contre la réforme des retraites. Dernier en date, ce mercredi, une affaire de violence avec arme en récidive qui remonte à l'été 2007 à Béziers.

Les avocats de Montpellier mobilisés contre la réforme des retraites. Ici, le 13 janvier (illustration)
Les avocats de Montpellier mobilisés contre la réforme des retraites. Ici, le 13 janvier (illustration) © Maxppp - Guillaume Bonnefont

Comme d'habitude, le président de la Cour d'assises de l'Hérault a d'abord procédé au tirage au sort des jurés. Six hommes et femmes qui ont pris place de part et d'autre du magistrat vêtu de sa robe de soie rouge pour se faire entendre dire que, finalement, le procès qui devait durer trois jours est reporté. C'est une affaire de violence avec arme en récidive et qui remonte à l'été 2007, à Béziers.

Un calendrier déjà très très chargé

Il a été reporté, comme les trois autres procès de la session de janvier, à une date indéterminée et sera audiencé "a minima, dans plusieurs mois" a précisé le président. "Ça, on en est tous conscients. On ne sollicite pas le renvoi devant une cour d’assises comme ça. C'est pas de gaieté de cœur que je l'ai fait mais c'est le seul moyen, à l'heure actuelle, que nous avons trouvé pour sensibiliser à notre cause les pouvoirs publics et le gouvernement qui aujourd'hui fait la sourde oreille" explique Me Anthony Caniez, l'avocat de la défense. 

La France au bas du classement de la justice en Europe

Les jurés sont donc rentrés chez eux, le prévenu a été ramené en prison et les parties civiles ont repris la route de Béziers. Ce sont les clients de Me Marc Castan : "Je leur ai expliqué et ils ont très bien compris, ils m'ont même dit que c'était tout à fait mon droit de faire grève. La justice est très lente de toute manière, c'est du fait des avocats, c'est du fait du manque de moyens." Un exemple parmi d'autres : pour être jugé, un Français devra attendre en moyenne 10 mois. Pour un Danois, c'est 19 jours.

"Cette année, c'est le demi-siècle d'exercice pour moi et je n'ai jamais vu une telle mobilisation dans la France entière (Me Jacques Martin, ancien bâtonnier)" 

Les avocats disposent d'un régime autonome excédentaire qui ne coûte pas disent-ils un centime, ni à l'Etat, ni aux contribuables. Avec la réforme des retraites, leurs cotisations seraient multipliées par deux. Une mesure qui révolte Me Jacques Martin, l'ancien bâtonnier du barreau de Montpellier. "On oublie qu'aujourd'hui, les avocats c'est la défense d'urgence, c'est le Samu judiciaire. C'est les gardes à vue, les comparutions immédiates, c'est le droit des étrangers, le droit des mineurs. Tout cela, ce sont les avocats qui le font dans des conditions qui sont, sur le plan financier, pas merveilleuses du tout, loin de là!". Selon lui, "l'agression contre la profession d'avocat va au-delà de la  profession d'avocat, c'est l'institution judiciaire qui est menacée".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu