Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sevran : six personnes interpellées après avoir dégradé une caméra de surveillance

-
Par , France Bleu Paris

Les faits se sont produits dans la nuit de vendredi à samedi, dans cette commune de Seine-Saint-Denis. Des projectiles ont été lancés sur la caméra de surveillance ainsi que sur les policiers. Après s'être enfuis en voiture, ces six personnes ont été interpellées et placées en garde à vue.

Un véhicule de police.
Un véhicule de police. © Radio France - Pierre-Antoine Lefort

Six personnes interpellées à Sevran en Seine-Saint-Denis après avoir dégradé une caméra de surveillance. Les faits se sont produits dans la nuit de vendredi à samedi, dans le secteur de la gare RER Sevran Beaudottes, aux environs de 4 heures du matin. Des projectiles ont notamment été jetés sur la caméra.

Les policiers se sont rendus sur place et ont eux aussi essuyé des jets de projectile, selon une source proche de l'enquête. Des containers incendiés ont également été découverts sur place, mais sans qu'aucun lien ne puisse être établi pour l'heure avec la dégradation de la caméra de surveillance. 

Un des conducteurs a tenté de percuter un policier

Après l'arrivée des policiers, les six individus ont pris la fuite à bord de trois voitures différentes. Selon une source proche de l'enquête, l'un des conducteurs a tenté de percuter un policier. Celui-ci n'est pas blessé. 

Selon une autre source proche de l'enquête, les policiers ont dû faire usage de leur arme pour se défendre et interpeller les six suspects, sans faire de blessé. 

Les six personnes ont placées en garde à vue puis remises en liberté en fin d'après-midi. En effet, le rôle de chacune des six personnes n'est pas encore clairement déterminé ; une analyse de la vidéo-surveillance aura lieu dans le courant de la semaine du 24 février.

Le parquet de Bobigny est chargé de cette enquête pour tentative de dégradation d'objet d'utilité publique.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu