Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Sevran : un policier suspendu après une bagarre lors d'une interpellation

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Après la diffusion sur les réseaux sociaux d'une vidéo où l'on voit une violente bagarre entre un policier et un autre homme à Sevran (93), la préfecture de Police a saisi l’Inspection Générale de la Police Nationale (IGPN) ce jeudi. Le fonctionnaire a été immédiatement suspendu.

Capture d'écran du compte Twitter @mams_270
Capture d'écran du compte Twitter @mams_270 -

Sevran, France

Un policier a été suspendu ce jeudi après une violente bagarre avec un autre homme à Sevran en Seine-Saint-Denis qui s'est déroulée mercredi en fin d'après-midi. L'affrontement, filmé, a été massivement relayé sur les réseaux sociaux. On y voit les deux hommes s'invectiver avant d'en venir aux mains. Le fonctionnaire tente de plaquer son interlocuteur au sol avant de lui asséner plusieurs coups de poings. L'homme les évite, puis les rend, jusqu'à ce que d'autres policiers interviennent et mettent un terme à la bagarre.

Plusieurs internautes dénoncent une bavure. La préfecture de Police parle, elle, d'une interpellation pour outrage.

"Un équipage de la circonscription de sécurité de proximité d’Aulnay-sous-Bois a procédé à l’interpellation, pour outrage, d’un individu sur la voie publique, avenue Youri Gagarine à Sevran (93)".

L’Inspection Générale de la Police Nationale (IGPN) a été saisie. 

L'Unité SGP Police du 93 a réagi via un communiqué : "Il s'agit, une fois encore, d'une décision scandaleuse et qui démontre l'absence de soutien de l'administration a l'égard de ses fonctionnaires." En réponse, des policiers se sont rassemblés jeudi soir, devant le commissariat d'Aulnay-sous-Bois.

Le syndicat lance une opération "commissariats morts sur le 93" jusqu'à la réintégration de leur collège.

  - Visactu
© Visactu
Choix de la station

France Bleu