Économie – Social

Sigfox, la start-up toulousaine à la conquête de la planète connectée

Par Olivier Lebrun, France Bleu Toulouse mercredi 16 septembre 2015 à 19:24

Ludovic Le Moan , co fondateur de Sigfox
Ludovic Le Moan , co fondateur de Sigfox © Radio France - Olivier Lebrun

Elle se rêve déjà en géant de l'internet, aux côté de Google, Apple ou Facebook, la start-up Sigfox attaque le marché américain des objets connectés. Son réseau bas débit lui donne une longueur d’avance, les investisseurs se bousculent.

En trois ans, la PME toulousaine Sigfox est devenu le n°1 mondial des objets connectés, elle a été la première à lancer un réseau bas débit qui permet de connecter les objets entre eux. Compteurs d’eau, détecteurs de fumée, box d'assistance pour personnes âgées, borne incendie , et bientôt tous les objets de la vie quotidienne, chauffage, frigo ou machine à laver. 

On estime qu'à l'horizon 2022, chaque foyer sera équipé de 500 objets connectés 

Le marché est énorme, des milliards d’objets seront connectés à internet à travers le monde. Sigfox est déjà au cœur de cette révolution numérique. Après l'Europe, 5 pays dont la France sont déjà couverts_, la start-up toulousaine qui emploie 140 salariés à Labège près de Toulouse va commencer à implanter son réseau aux Etats Unis. _Ludovic Le Moan, le fondateur de Sigfox ne cache pas ses ambitions.

Ludovic Le Moan, co-fondateur de Sigfox

Sigfox qui a déjà signé un contrat avec le coréen Samsung pourrait être coté à la bourse de Wall Street d’ici 2017. Les investisseurs du monde entier se bousculent, et les industriels aussi qui tablent déjà sur l'énorme potentiel de l'internet des objets.

Sigfox a l'ambition de fonder une "Silicon Valley" des objets connectés, 300 chercheurs sont déjà à pied d'œuvre sur l'IOT Valley à Labège, et ce n'est qu'un début._ _Les explications d’Olivier Lebrun.

L’IoT Valley à Labége devient la Mecque des objets connectés