Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les secours entreprennent de récupérer le corps de Simon Gautier, le randonneur français retrouvé mort en Italie

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu

Au lendemain de la découverte du corps de l'étudiant français de 27 ans dans le sud de l'Italie, neuf jours après sa disparition lors d'une randonnée dans le secteur de Policastro, les secouristes ont entrepris ce lundi matin de le récupérer dans le ravin où il est tombé.

Simon Gautier avait disparu lors d'une randonnée au sud de Naples.
Simon Gautier avait disparu lors d'une randonnée au sud de Naples. © AFP - Héloïse Grégoire

Les secouristes mobilisés pour retrouver Simon Gautier, l'étudiant français de 27 ans qui avait disparu lors d'une randonnée dans le sud de l'Italie vendredi dernier, ont entrepris ce lundi 19 août 2019 de récupérer son corps sans vie dans un ravin. Sa mère avait confirmé dimanche soir à France 2 son décès. Elle a indiqué que son corps a été retrouvé au fond d'un ravin par des chasseurs alpins secouristes vers 19h30, dans la combe de Ciolandre, là où d'importantes opérations de recherches ont été menées ce dimanche, juste au-dessus de la plage où le jeune homme avait passé la nuit précédant son appel au secours. 

La récupération du corps de Simon Gautier a débuté à l'aube ce lundi. Les secours qui avaient utilisé des cordes et des techniques d'alpinistes dimanche soir pour descendre dans le ravin ont passé toute la nuit près du corps. Ils ont commencé à transporter le corps en direction de la plage où un bateau les attend. En raison de la difficulté d'accès au ravin, les secours alpins font savoir que les opérations vont être "complexes" et donc "très longues".

© Visactu - Visactu
© Visactu © Visactu

L'enquête devrait bientôt démarrer pour comprendre ce qu'il s'est passé et savoir s'il aurait pu être sauvé.

Le sac à dos repéré par les secouristes 

Son sac à dos a d’abord été repéré par des secouristes avec des jumelles au loin, sur les crêtes. Une équipe de chasseurs alpins italiens a finalement retrouvé son corps au fond d'une profonde crevasse. Les sauveteurs avaient également trouvé des traces de sang sur des rochers. Ils l'ont fait analyser, et ont constaté qu'il s'agissait bien de celui de Simon Gautier.

Les recherches intensifiées ces derniers jours

Les secours et ses proches, partis sur place, avaient intensifié les recherches  et déployé des moyens importants pour le retrouver ces derniers jours. Ses amis avaient ouvert une cagnotte en ligne, ce dimanche, pour aider ceux qui le souhaitaient à rester sur place et tenter de le retrouver. La zone de recherches avait été resserrée ce dimanche. 

Les amis du jeune homme voulaient garder espoir : selon eux, Simon Gautier était "très sportif et organisé", il avait bien préparé son voyage et il avait des réserves de vivres et d'eau. Dans la soirée, une veillée était prévue dans le village de Scario, le plus proche de la zone de recherches, où une messe en plein air a été dite en fin d'après-midi pour les secours et le jeune homme.

Polémique sur le délai d'intervention des secours 

Vendredi 9 août, vers 9h du matin, au lendemain de son départ en randonnée, Simon Gautier avait appelé les secours avec son téléphone portable, et leur avait laissé ce message : "Je suis tombé dans une falaise, j'ai les jambes cassées, aidez-moi, je vois la mer mais je ne sais pas où je suis."  Les recherches n'ont démarré qu'à la nuit tombée, et un hélicoptère aurait ensuite été dépêché sur place samedi matin, un délai jugé très long par les proches du jeune homme et de nombreux médias italiens.

"Dès le moment où l'appel à l'aide de Simon est parvenu aux carabiniers (...), les opérations ont débuté immédiatement pour géolocaliser le téléphone", avait assuré la préfecture de Salerno, dont dépend la zone, dans un communiqué samedi. Mais cette géolocalisation était compliquée, parce qu'il y a très peu d'antennes dans cette région inhabitée, avait expliqué un responsable des forces de l'ordre.

Choix de la station

France Bleu