Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un Breton séquestre quatre femmes dans le Grand-Ouest : six ans de prison ferme

jeudi 6 septembre 2018 à 17:48 Par Martin Cotta, France Bleu Breizh Izel, France Bleu La Rochelle, France Bleu Loire Océan, France Bleu Maine, France Bleu Mayenne et France Bleu

Un homme de 46 ans condamné à six ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Laval pour enlèvement, escroquerie et séquestration. Entre octobre et novembre 2017, cet homme originaire du Morbihan, a volé la carte bleue de quatre femmes avant de les enfermer dans leurs voitures.

La salle principale d'audience du palais de justice de Laval
La salle principale d'audience du palais de justice de Laval © Radio France - Martin Cotta

Laval, France

Ces faits ont été commis entre la Mayenne, la Vendée, la Sarthe et la Charente-Maritime, avec le même mode opératoire, découvert à la télévision d'après le prévenu. À chaque fois ce voleur retire de l'argent avec les cartes bleues de ses victimes après les avoir enfermées dans leurs propres voitures.

À Laval, il agit cagoulé sur le parking d'une station de lavage. À Saint-Hilaire-des-Loges en Vendée, ce breton de 46 ans enlève une femme devant une pharmacie. Une dame relâchée quelques heures plus tard à Marans en Charente-Maritime. "J'avais besoin d'argent pour acheter de l'héroïne" explique le Morbihannais, le regard sévère, cheveux grisonnants, et les bras croisés.  

Deux de ses victimes sont présentes à l'audience. À aucun moment elles ne le regardent. Des femmes ayant le point commun d'avoir eu la peur de leur vie. Pendant 23 jours l'agresseur a agit de la même façon. Il est arrêté le 3 novembre 2017 à Puilboreau près de La Rochelle, sur un parking dans la voiture de sa quatrième victime. Il poussera par terre d'ailleurs ce soir-là un policier en tentant de s'enfuir. 

"J'ai pensé plusieurs fois à l'affaire Maëlys"

Aucune des victimes présentes au tribunal de Laval n'a voulu s'exprimer. Le président, à l'audience, a en revanche lu la déposition de la première victime du sans-domicile fixe. Un récit édifiant. Ce 11 octobre 2017 à Laval, l'homme surgit d'un buisson pour l'agresser sur le parking d'une station de lavage. "Il m'a couché sur les sièges avant de la voiture. Il était cagoulé et parlait en imitant un accent. Pour moi, il allait me tuer". L'agresseur traverse le sud de la Mayenne, s'arrête plusieurs fois. Il ordonne ensuite à la femme de se mettre dans le coffre. 

Cette femme va rester plus de deux heures plongée dans le noir. La peur de sa vie. Pour tenter de se calmer, la victime regarde à travers deux fentes dans ce coffre pour apercevoir la lumière du jour. "J'ai pensé plusieurs fois à l'affaire Maëlys mais moi ça s'est mieux terminé" déclarait-elle à l'époque aux policiers. Le Morbihannais relâche la dame dans la Sarthe à La Flèche, et brûle la voiture ensuite en Vendée, la même journée à Saint-Hilaire-des-loges. Une commune où il enlèvera une seconde femme quelques heures plus tard.