Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Six ans de prison ferme pour l'agresseur de la "mamie ninja" d’Agde

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Frustré d'avoir été mis en fuite par une mamie de bientôt 80 ans, un jeune de 21 an a eu un comportement déplacé ce mercredi au tribunal de Béziers, au point d'énerver la présidente de l'audience, agaçant le parquet et déstabilisant son avocat. Il est condamné à six ans de prison ferme.

Le tribunal de Béziers en mode crise sanitaire
Le tribunal de Béziers en mode crise sanitaire © Radio France - Stéfane Pocher

Deux hommes de 21 et 23 ans originaires de Frontignan étaient poursuivis ce mercredi à Béziers pour vol à main armé avec violence. Les faits se sont produits le 16 novembre dernier. Le plus jeune des prévenus a pointé un pistolet semi-automatique et agressé en plein après-midi, sa victime de bientôt 80 ans. Son complice qui était resté en retrait sur une moto grosse cylindrée écope de trois ans ferme.

L'octogénaire d’origine belge, fille d’un diamantaire, avait réussi à faire fuir son agresseur après lui avoir asséné un coup-de-poing au visage et un coup de pied dans les testicules. À l'audience, le principal accusé a eu un comportement déplacé.

La victime était absence à l’audience

L'agresseur n'assume rien au point d'énerver la présidente du tribunal. Son attitude agace le parquet et déstabilise son avocat, quittant la salle d’audience à plusieurs reprises. Cet ancien militaire nie l'agression, dément avoir utilisé un pistolet avant de contester l'arrachage de son gros collier en or et la bague de sa victime.

Ce préparateur de commande en CDD est connu de la justice : il a déjà été condamné à cinq reprises, notamment à trois ans de prison pour vol aggravé. En avril 2020, il venait de purger sa peine. En récidive légale, il risquait jusqu'à 20 ans de prison.

Un coup de genou dans les testicules, un coup-de-poing au visage avant de crier "Allah Akbar"

Pourtant deux voisins l'ont vu pointer l’arme sur cette dernière. L'Agathoise d'origine Belge en a d’ailleurs gardé la trace du canon sur sa tempe. Son doigt fracturé, non pas à cause du coup porté, mais parce que son agresseur s'est acharné sur cette mamie d'à peine 55 kg. Il en pèse 30 de plus.

Cette mamie, surnommée depuis "mamie ninja", se rebelle, crie "Allah Akbar" et lui assène des coups pour se défendre. Il finit par prendre la fuite avec son complice alors que des voisins arrivent.

Un comportement déplorable 

Cet homme d'1,80 m rejette toutes les accusations. "Il n’y a aucune caméra dans le quartier. Vous ne pouvez rien prouver. Déjà connu et condamné pour des vols, le prévenu accuse la partie civile de vouloir gagner de l’argent sur son dos, 'Elle a tout inventé. C'est sa parole contre la mienne. Elle a menti aux policiers' ". La présidente tente de lui tirer les vers du nez. Mais en vain. "Vous niez tout. Vous rigolez. Deux témoins vous ont vu. Vos empreintes ont été retrouvées sur place."

Le parquet de Béziers consterné par autant de mensonges

Mathieu Colomar, le substitut du procureur, réclame huit ans de prison contre ce dernier. Cinq contre son complice. "Je suis désarmé par cette audience. Étonné par cette attitude. Vous mentez comme un arracheur de dents. Vous n'assumez rien. De manière peu intelligente, vous avez décidé de plaider contre la réalité des faits. En revanche, vous n'avez pas le droit d'insulter le tribunal. Vous vous foutez du tribunal, mais il ne faudra pas pleurer quand le couperet va tomber."

Impassible à l’audience, cet homme frustré d’avoir été déstabilisé par une mamie de 30 kilos de moins et sachant se défendre ne laisse rien transparaître. Il n’est pas venu ici par hasard. Il avait eu écho que sa victime était la fille de diamantaires. Mais la seule richesse de cette mamie est une petite retraite de 1.000 euros et une modeste maison en héritage.

Son avocat toulousain maître Pierre Debouisson s'avouera désarmé par l'étonnante stratégie de défense de son client. "Après tant de contradictions, est-il utile que je prenne la parole ? Je me pose bien des questions sur l'état mental de mon client. Je vous demande de dissocier sa stratégie de défense de la mienne. Vous devez faire preuve de clémence à son encontre."

Après deux heures d'audience, le tribunal n'aura pas réussi à décrocher des excuses. Seul son complice exprime des regrets.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess