Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Six hommes interpellés après la découverte du cadavre d’un Limougeaud en mars dans le Loiret

-
Par France Bleu Limousin, France Bleu Orléans

Après la découverte d’un corps entièrement calciné d’un habitant de Limoges à la fin du mois de mars dernier à la Chapelle-Saint-Mesmin dans le Loiret, six hommes ont été interpellés en Limousin ce lundi. Ils ont tous été placés en garde à vue à Orléans.

image par défaut

L'enquête s'accélère dans l'affaire du corps retrouvé calciné à la Chapelle-Saint-Mesmin. C'était le 30 mars dernie r, le cadavre d'un habitant de Limoges entièrement calciné, avait été découvert dans un sous-bois de la commune. Le parquet avait ouvert une information judiciaire pour homicid e. Ce lundi, six hommes ont été interpellés . Ces interpellations ont eu lieu notamment à Limoges, Saint-Junien et Panazol, les individus mis en cause ont directement été conduits au commissariat d'Orléans, leur garde à vue peut durer quatre jours car il s’agit d'un crime commis en bande organisée.

"On me suit, je suis en danger"

C'est dans un sous-bois sur les bords de Loire à la Chapelle-Saint-Mesmin, qu'un joggeur avait découvert le 30 mars dernier, le corps de Karim Khemali, un Limougeaud âgé de 32 ans . Le corps, entièrement calciné, reposait sur une valise, également détruite. Aucun liquide inflammable, aucun bidon d'essence n'avait été retrouvé sur place, l'autopsie a montré que l'homme a d'abord été tué, puis brûlé, la valise ayant servi à transporter le corps jusque dans le sous-bois. Le parquet reste très discret dans ce dossier, mais l'on sait que Karim Khemali, s’était rendu au commissariat de Limoges quelques jours avant sa disparition. Il se sentait menacé après une histoire de dette dans une affaire de stupéfiants "On me suit, je suis en danger" avait-il confié à un ami.

 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess