Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Six migrants découverts dans un camion dans le Tarn

dimanche 7 octobre 2018 à 1:39 Par Théo Caubel, France Bleu Occitanie

Les gendarmes du Tarn ont fait une découverte surprenante vendredi après-midi vers Mazamet. Ils ont trouvé six migrants qui c'étaient cachés dans un camion pour arriver en France.

Les migrants ont parcouru plus de 500 km à bord du camion.
Les migrants ont parcouru plus de 500 km à bord du camion. © Radio France - France Bleu Occitanie

Saint-Amans-Soult, France

Cinq cents kilomètres parcourus cachés dans un camion, c'est la distance qu'ont effectuée les six migrants interpellés ce vendredi 5 octobre. 

Ils auraient profité de la halte d'un chauffeur de poids lourd à la ville italienne frontalière avec la France, Vintimille, pour se faufiler en toute discrétion à l'arrière du poids lourd.

Des bruits suspects à l'arrière du camion

Le chauffeur ne s'est rendu compte de rien. Ce n'est qu'une fois dans le Tarn, près de Mazamet, qu'il commence à entendre des bruits suspects à l'arrière de son camion. Il décide d'immobiliser son véhicule au niveau de la commune de Saint-Amans-Soult et et il appelle les gendarmes. Une patrouille qui circulait dans le secteur arrive rapidement et elle décide d'ouvrir la remorque. C'est là que les agents font l’incroyable découverte. 

Les six hommes seraient tous majeurs. Ils viendraient d'Afrique, plus précisément d'Erythrée, du Mali, de Gambie et du Sénégal.  Ils ont immédiatement été arrêtés et placés dans un centre de rétention administrative à Cornebarrieu, près de Toulouse.