Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Six mises en examen un an après le suicide de Juliette à Lisieux

vendredi 3 mars 2017 à 6:00 - Mis à jour le vendredi 3 mars 2017 à 9:11 Par Nolwenn Le Jeune, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu

C'était il y a tout juste un an. Le suicide de Juliette, 15 ans. C'est la diffusion d'une photo intime de la jeune fille qui l'aurait poussée à se jeter sous un train près de Lisieux. L'enquête n'est pas terminée. Six personnes ont déjà été mises en examen.

C'est une photo intime de la jeune fille, qui circulait sur des portables, qui l'aurait poussé à se suicider.
C'est une photo intime de la jeune fille, qui circulait sur des portables, qui l'aurait poussé à se suicider. © Maxppp - (illustration)

Lisieux, France

Juliette, 15 ans, s'est suicidée le 3 mars 2016, en se jetant sous un train près de Lisieux (Calvados). La diffusion d'une photo intime de Juliette, entre des élèves de son lycée, serait à l'origine du drame. L'enquête est toujours en cours et le juge d'instruction, saisi de l'affaire, a déjà procédé à plusieurs mises en examen.

Une jeune fille joviale et enjouée

Les parents de Juliette n'avaient rien vu venir. Leur fille, élève en seconde internationale à Lisieux, avait des amis, faisait du sport. "C'était une jeune fille, souriante, joviale, enjouée", racontait sa maman Véronique Lebas, au lendemain du drame. Ce matin du 3 mars 2016, elle était partie au lycée "comme si de rien n'était". Et à 8h45, elle s'est jetée sous le train Deauville-Lisieux.

Une photo intime à l'origine du drame ?

Sa mère avait immédiatement évoqué une photo intime de sa fille, prise par son ex-petit ami. Et qui, semble-t-il, circulait sur plusieurs téléphones dans le lycée. Selon elle, Juliette n'aurait pas supporté la honte, et aurait préféré mettre fin à ses jours, sans se confier à ses proches. Les parents avaient immédiatement porté plainte contre X, déterminés à trouver les responsables du geste fatal de leur fille. "Il faut que certains parents se rendent compte que leurs enfants ne sont pas des anges et qu'ils ont tué quelqu'un. Sans ces photos, ma fille serait toujours là."

Six personnes mises en examen

Après une enquête préliminaire, le parquet de Caen a décidé d'ouvrir une information judiciaire pour fixation et enregistrement de l'image d'une personne sans son consentement et dans un lieu privé, et pour harcèlement. Depuis un an, la police de Lisieux a procédé à de nombreuses auditions. Aujourd'hui, "six personnes sont mises en examen", indique le parquet de Caen. "Il pourrait encore y en avoir d'autres à venir".