Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Jugés pour avoir bu en service : 2 policiers municipaux de Metz condamnés à 6 mois avec sursis

lundi 12 février 2018 à 17:15 Par Cécile Soulé, France Bleu Lorraine Nord

Les deux policiers municipaux de Metz qui étaient poursuivis pour avoir bu en service en septembre dernier ont été condamnés ce lundi tous les deux à 6 mois de prison avec sursis. Ils vont faire appel.

Police municipale
Police municipale © Maxppp - PQR

Metz, France

Les deux policiers municipaux de Metz qui étaient poursuivis pour avoir bu en service en septembre dernier ont été condamnés ce lundi tous les deux à 6 mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Metz. Les faits remontent au 29 septembre dernier en soirée: les 2 hommes âgés de 30 ans qui patrouillent en brigade de nuit sont cités par plusieurs témoins comme ayant un comportement étrange.  Eux en tout cas comptent faire appel. 

L'un des policiers municipaux conteste avoir pris le volant ivre

Même si l'un des deux ne conteste pas avoir bu en service. En se soumettant à un test d'alcoolémie, il s'est avéré qu'il était au-delà de 0,5 gramme par litre de sang, le seuil autorisé pour la conduite. Le policier municipal ne conteste pas non plus avoir vomi dans la rue. Des témoins l'ont vu. Ce qu'il réfute en revanche, c'est d'avoir pris le volant, ivre. Son avocat, Me Blanc: "Le test est intervenu plus de deux heures après une éventuelle conduite d'un véhicule. Quand il y a conduite en état d'ivresse manifeste, il faut qu'on soit certain de qui était le conducteur".

Son collègue nie avoir bu en service mais a refusé un test d'alcoolémie

Son collège, lui, conteste formellement avoir bu en service. Mais il y n'y a pas de preuve: il a refusé de se soumettre à l'alcootest. "Parce que la procédure n'était pas réglementaire", selon son avocat, Me Battle. Le problème, c'est qu'il serait parti en douce en prétextant une pause cigarette. 

"Une affaire extrêmement choquante" - le maire de Metz

Dans le cadre du débat actuel sur l'armement des policiers municipaux, cette affaire avait fait tâche. Avant le procès, le maire de Metz avait trouvé l'affaire "choquante", il l'avait dit en novembre dernier sur France Bleu Lorraine, et souhaité que les deux hommes soient durement sanctionnés. Ancien de la police nationale et ancien de la gendarmerie, les deux trentenaires étaient pourtant bien notés par leur hiérarchie. Ils ont écopé en interne de 3 jours de mise à pied, d'une mutation d'office en brigade de jour, avec un salaire moindre. Et ils ne portant pas d'arme à feu le temps de la procédure.