Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Six mois de prison ferme pour l'ancienne régisseuse du tribunal de Tulle qui avait détourné 103.000 euros

mardi 5 septembre 2017 à 11:08 Par Philippe Graziani, France Bleu Limousin et France Bleu

L'ancienne régisseuse des tribunaux de Brive et Tulle a été condamnée ce mardi matin à 36 mois de prison dont 6 ferme par le tribunal de Tulle. Elle était jugée pour le détournement de 103.000 euros entre avril 2007 et décembre 2010.

L'ancienne régisseuse avait officié au palais de justice de Tulle jusqu'à sa fermeture en 2010 avant de rejoindre le tribunal de Brive
L'ancienne régisseuse avait officié au palais de justice de Tulle jusqu'à sa fermeture en 2010 avant de rejoindre le tribunal de Brive © Radio France - Philippe Graziani

Sa méthode, ou plutôt ses méthodes étaient bien rodées. La régisseuse faisait des notes de frais à des jurés d'assises qui n'étaient pas retenus pour les audiences ou pour des magistrats, ou encore elle empochait des frais de consignation non réclamés par des parties civiles. Des détournements facilités par la confiance accordée à cette fonctionnaire jugée irréprochable. Lors de son procès en juillet, elle avait expliqué avoir fait tout ça pour renflouer la ferme familiale tenue par son fils.

Confusion avec la condamnation à Brive

L'image de la mère protectrice n'avait pas ému le procureur qui avait réclamé 4 ans de prison dont un ferme. Ce sera donc six mois seulement. L'ancienne régisseuse, retraitée aujourd'hui, devra également rembourser les sommes détournées.

Le tribunal n'a pas demandé comme l'avait requis également le procureur la saisie de la maison de l'ancienne employée. Il a en revanche demandé la confusion de la peine avec celle écopée l'an dernier par la régisseuse à Brive pour des faits similaires, 18 mois de sursis. A noter enfin que le mari de l'ex fonctionnaire, jugé pour recel, a été relaxé.