Faits divers – Justice DOSSIER : Euro 2016 de football

VIDÉO - Six polices européennes s'entraînent à Sens pour l'Euro 2016

Par Renaud Candelier, France Bleu Auxerre mercredi 30 mars 2016 à 18:11

Le RAID prêt à intervenir sur un TER Bourgogne
Le RAID prêt à intervenir sur un TER Bourgogne © Radio France - Renaud Candelier

Des policiers de six pays européens participent depuis mercredi matin à Sens à des exercices de sécurité ferroviaire en lien avec l'Euro de football qui débutera en France le 10 juin prochain. Ils viennent d'Allemagne, de Suisse, de République Tchèque, d'Espagne, des Pays-Bas et de France

Le rail sera particulièrement sensible en matière de sécurité avec des supporters venus de toute l'Europe par des trains internationaux et au total deux millions et demi de spectateurs qui seront amenés à se déplacer entre les 10 stades français. L'objectif est d'apprendre à coopérer entre polices qui ont des langues et parfois des techniques policières différentes.

Simulation d'attaque terroriste

Plusieurs scénarios sont soumis à différents groupes: des supporters qui s'enchainent aux rails, des affrontements entre supporters à l'intérieur des trains et à l'extérieur et bien sûr des simulations d'attaque terroriste avec un homme armé qui menace une voiture remplie de voyageurs, comme cela avait été le cas dans un train Thalys en août dernier.

L'intervention en milieu ferroviaire comporte de nombreuses particularités: une progression et une évacuation rendues difficiles à l'extérieur par les rails, à l'intérieur par un environnement exigu, mais aussi des matériels qui peuvent s'avérer dangereux comme les caténaires, les portes automatiques et les vitres qui peuvent provoquer des blessures en se brisant.

Des élèves de l'école de police de Sens jouent les supporters - Radio France
Des élèves de l'école de police de Sens jouent les supporters © Radio France - Renaud Candelier

Parmi les participants à ces exercices, il y a 90 élèves de l'école de police de Sens. Ils jouent les figurants (supporters, hooligans, passagers ou terroristes). 90 jeunes qui deviendront adjoints de sécurité (AVS) et seront opérationnels dans un mois et demi, soit quelques semaines avant le début de l'Euro de football.