Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Yvelines : six policiers en garde à vue chez la police des polices

mardi 5 décembre 2017 à 11:54 Par Marine Chailloux, France Bleu Paris et France Bleu

Six policiers, dont trois des Yvelines, sont entendus à propos d'une escroquerie à la TVA sur des voitures achetées à l'étranger et revendues en France. Ils sont en garde à vue dans les locaux de l'IGPN (Inspection générale de la police nationale), la police des polices, depuis lundi matin.

Police
Police © Maxppp -

Yvelines, France

Six policiers, dont trois des Yvelines, sont en garde à vue depuis lundi matin dans les locaux de la police des polices. Ils vont être interrogés à propos d'une escroquerie à la TVA sur des voitures achetées à l'étranger et revendues en France.

L'affaire a débuté par la mise en disponibilité de Mickaël F., un fonctionnaire de police des Yvelines qui s'était mis en retrait pour ouvrir une concession. En avril 2016, il avait donc quitté son travail pour se consacrer à l'achat et la revente de voitures via sa société VO Select, basée au Mesnil-Saint-Denis, dans les Yvelines.

L'ancien policier avait une bonne réputation et chez ses collègues des Yvelines, le bruit courait qu'il faisait des réductions aux policiers. Beaucoup d'agents seraient donc passés par lui pour changer de véhicule.

Les six policiers interpellés sont-ils victimes ou complices ?

Le domicile des six policiers placés en garde à vue a été perquisitionné lundi matin. Ces hommes se sont tous rencontrés dans les Yvelines et ils connaissaient bien Mickaël F. Trois policiers travaillent encore dans ce département, deux autres ont rejoint la BRI, la brigade de recherche et d'intervention des Hauts-de-Seine. Le sixième a été muté dans la compagnie d'intervention de Seine-Saint-Denis.

Les enquêteurs se demandent s'ils se sont fait arnaquer ou s'ils ont été complices et s'ils ont servi de prête-noms pour l'achat de plusieurs véhicules.

La garde à vue des six policiers peut durer 96 heures s'ils sont suspectés d'avoir agi en bande organisée.

L'ancien policier vendeur de voitures ne payait pas la TVA

Une dizaine de policiers auraient acheté une voiture à leur ancien collègue. Mais voilà, Mickaël F. achetait des voitures à l'étranger et les revendait en France sans payer de TVA. L'homme est aussi accusé d'avoir blanchi de l'argent via sa société.

Se sachant recherché, il avait fui au Portugal. Il avait laissé des ardoises derrière lui. Certains clients auraient ainsi versé des acomptes sans jamais recevoir leur véhicule.

Mickaël F. a finalement été extradé on octobre 2017 et placé en détention provisoire. Il aurait un lien avec Claude Khayat, le passager d'une voiture qui avait fauché Lee Zeitouni, une jeune prof de gym de 25 ans en septembre 2011, à Tel-Aviv en Israël. Avec son complice conducteur, il avait fui vers la France. Les deux hommes avaient ensuite été condamnés à de la prison en 2014.