Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sizun : un éleveur de vaches dans les starting-blocks avant le Salon de l'Agriculture

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Dernière ligne droite avant le début du Salon de l'Agriculture ce samedi à Paris, qui réunit un millier d'exposants. L'un d'entre eux, Michel Rannou, un éleveur de vaches laitières, est basé à Sizun, dans le Finistère. Il fait le déplacement avec Fiskoan, une Pie rouge de 9 ans.

Michel Rannou, un éleveur de pie rouge à Sizun, participe au Salon de l'Agriculture à Paris pour la sixième fois cette année.
Michel Rannou, un éleveur de pie rouge à Sizun, participe au Salon de l'Agriculture à Paris pour la sixième fois cette année. © Radio France

Le Salon de l'agriculture débute ce samedi à Paris, avec un millier d'exposants. Parmi eux, cette année, il y aura Michel Rannou, un éleveur de vaches laitières basé à Sizun, dans le Finistère. C'est la 6è fois que cet éleveur participe au salon et la troisième fois qu'il emmène Fiskoan, une Pie rouge de 9 ans. Il y a deux ans, la vache avait remporté le prix de meilleure laitière dans sa catégorie.

Beaucoup de logistique

Michel Rannou a beaucoup de choses à organiser sur son exploitation avant de partir au salon de l'Agriculture. Il a d'abord dû trouver un remplaçant pour s'occuper des autres vaches à Sizun pendant les trois jours qu'il passera à Paris.  Aline, une agricultrice de 23 ans va prendre le relais dès vendredi matin 7h jusqu'au retour de l'éleveur dimanche soir. "Je commence par traire le matin, je lave la salle de traite et après je donne à manger aux vaches", explique l'éleveur de 46 ans. Toutes les consignes sont données pour qu'il puisse profiter du Salon l'esprit tranquille."On espère toujours qu'on retrouve tout bien, mais cela fait partie de l'élevage. L'année dernière, j'avais eu du boulot en rentrant autour du tracteur", sourit Michel Rannou, qui a dû faire réparer la batterie de son tracteur après le Salon, l'année dernière.

Alice, une jeune agricultrice, va remplacer l'éleveur pendant ses trois jours d'absence à Sizun.
Alice, une jeune agricultrice, va remplacer l'éleveur pendant ses trois jours d'absence à Sizun. © Radio France - Maïwenn Bordron

Michel Rannou élève une cinquantaine de vaches laitières, dont Gwendoline la première Pie rouge qu'il a emmenée au Salon de l'Agriculture en 2015. "Je me souviendrai toujours du jour où on nous a dit que Gwendoline irait au salon, c'est gravé", sourit-il.

C'est une fierté d'aller au Salon à Paris, comme ça on est reconnu pour notre travail.                  
Michel Rannou, éleveur de vaches laitières à Sizun

Fiskoan ("réveillon en breton") est la troisième vache avec qui il participe au Salon de l'Agriculture. Elle a été sélectionnée parce qu'elle "produit une certaine quantité de lait et de matière protéique". "Elle a produit 8 veaux, un par an, elle vieillit bien, elle produit beaucoup de lait : elle a toutes les qualités", explique Michel Rannou. Cela fait plusieurs jours qu'il bichonne Fiskoan, dans l'espoir qu'elle remporte comme il y a deux ans le prix de la meilleure laitière dans sa catégorie (4e lactation et plus). "Le plus dur, c'est de tondre la tête. Elle bouge, elle n'aime pas, surtout les narines avec le bruit de la tondeuse", détaille l'éleveur. La Pie rouge doit partir de Pleyben en camion jeudi matin, direction Paris. Michel Rannou, sa femme et leurs deux filles prendront le train de Morlaix vendredi matin.

Photos officielles de deux vaches, Gwendoline et Fiskoan, que Michel Rannou a présentées au Salon de l'Agriculture.
Photos officielles de deux vaches, Gwendoline et Fiskoan, que Michel Rannou a présentées au Salon de l'Agriculture. © Radio France - Maïwenn Bordron

Il faut tout tondre : les oreilles, le nez et les pattes.                
Michel Rannou, éleveur finistérien qui participe pour la 6e fois au Salon

La vie de la ferme est un peu perturbée par l'organisation du Salon, mais pour Michel Rannou, cela vaut le coup. "Comme ça, on peut montrer au public ce que l'on fait, c'est important. Il y a beaucoup de gens qui nous décrient", affirme-t-il. L'éleveur de 46 ans peut compter sur sa femme, Sandrine, pour la préparation du Salon. "On aide Michel pour les soins, les lavages de Fiskoan mais on gère aussi l'intendance à côté", décrit Sandrine Rannou. Elle se réjouit à l'idée de pouvoir passer trois jours à Paris en famille. 

Cette année, ils ont même prévu de visiter l'Assemblée nationale. Peut-être y croiseront-ils un haut représentant de l'Etat ? L'année dernière, Michel Rannou a serré la main du président de la République, Emmanuel Macron, dans les allées du Salon. De ce bon souvenir, il a gardé une photo affichée dans la cuisine de leur maison à Sizun.

Michel et Sandrine Rannou ont croisé le président de la République, Emmanuel Macron, dans les allées du salon l'année dernière.
Michel et Sandrine Rannou ont croisé le président de la République, Emmanuel Macron, dans les allées du salon l'année dernière. © Radio France - Maïwenn Bordron
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu