Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

SNCF : ces vols de batteries qui perturbent la circulation des trains en Ille-et-Vilaine

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu

Ces derniers jours, six batteries servant à alimenter des antennes de communication le long de la voie de chemin de fer Rennes-Redon-Nantes ont été volées. Ce n'est pas la première fois que cela arrive. Ces vols peuvent perturber la circulation des trains sur cet axe.

Voies de chemin de fer.
Voies de chemin de fer. © Radio France - Benjamin Fontaine

Ille-et-Vilaine, France

Entre le 24 et le 27 novembre, six batteries ont été volées dans des armoires électriques installées le long de la voie ferrée Rennes-Redon (llle-et-Vilaine). Des vols qui ne sont pas sans conséquences sur la circulation des trains.

Ces batteries servent à alimenter des antennes installées le long des rails. Des antennes qui permettent aux trains de communiquer leur position et leur vitesse aux autres trains et au centre de régulation de la SNCF. Elles sont primordiales pour la sécurité des conducteurs et des passagers. En cas de rupture de communication il faut arrêter le trafic ou ralentir les trains.

Des batteries intéressantes à la revente

Ces derniers jours, six armoires électriques ont été ouvertes en pleine nuit à Langon et Messac. A chaque fois, une alarme prévient le personnel de maintenance mais il est déjà trop tard lorsqu'il arrive sur place. Ces batteries de 12V sont intéressantes car elles pèsent une cinquantaine de kilos et peuvent être facilement revendues. Elles coûtent plusieurs centaines d'euros à la SNCF qui a déjà dû en remplacer une cinquantaine en cinq ans sur cet axe Rennes-Redon.  Des plaintes ont été déposées auprès des gendarmes.

La Bretagne n'est pas la seule région concernée. En région parisienne certaines de ces batteries ont été retrouvées dans des teknivals. Elles permettaient d'alimenter de grosses enceintes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu