Faits divers – Justice

SNCF : fausse alerte à la bombe à Orléans, vrais retards

Par Alexandre Chassignon, France Bleu Berry, France Bleu Creuse, France Bleu Limousin et France Bleu Orléans mardi 4 février 2014 à 17:30 Mis à jour le mardi 4 février 2014 à 17:50

Les retards vers 17h au tableau d'affichage de la gare de Fleury-les-Aubrais.
Les retards vers 17h au tableau d'affichage de la gare de Fleury-les-Aubrais. © Gares en mouvement

La SNCF a interrompu la circulation à hauteur d'Orléans ce mardi après-midi, après la découverte d'un colis suspect sur un pont. Plusieurs trains de la ligne Paris Austerlitz / Orléans / Limoges affichent jusqu'à deux heures de retard. Le trafic a repris à 17h40 après l'intervention des démineurs : il ne s'agissait pas d'une bombe.

Sur le pont de Vierzon, les démineurs ont trouvé une barre métallique attachées à deux canettes de soda, le tout posé sur la voie ferrée. L'engin suspect avait été découvert vers 15h sur le pont de Vierzon. L'ouvrage permet au chemin de fer de traverser la Loire à Orléans.

Pendant plus de deux heures le trafic ferroviaire a donc été coupé sur la ligne Paris Austerlitz / Orléans, qui se poursuit vers Limoges et Toulouse d'un côté, Bourges de l'autre. Pour au moins cinq trains les retards avoisinent deux heures. D'autres liaisons, notamment entre Paris et Orléans, ont été annulée.

Le centre-ville d'Orléans paralysé

L'équipe de démineurs, venue d'Orléans, a immédiatement cédé la place aux enquêteurs pour des relevés d'empreintes.

Cette fausse alerte à la bombe provoque aussi des bouchons dans le centre-ville d'Orléans. La circulation routière a en effet été bloquée sur le pont René Thinat, parallèle au pont de Vierzon.

Partager sur :