Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

SNCF : son train Bourges-Paris est supprimé car il n'y a pas de conducteur pour le faire rouler

lundi 4 décembre 2017 à 18:02 Par Jonathan Landais, France Bleu Berry et France Bleu Pays d'Auvergne

L'Intercités 3908 faisant la liaison Montluçon-Bourges-Paris a dû être supprimé à mi-parcours à Bourges ce lundi matin car il n'y avait pas d'agent pour le conduire jusqu'à Paris.

Un train Intercités arrêté en gare (illustration)
Un train Intercités arrêté en gare (illustration) © Maxppp - Quentin Salinier

Bourges, France

L'Intercités 3908 qui devait rallier Montluçon à Paris s'est arrêté subitement en gare de Bourges lundi matin. Le train n'a pas pu repartir "car il n'y avait pas de conducteur disponible", selon le témoignage de Rudy, l'un des passagers joint par France Bleu Berry. Explications avancées par la SNCF : arrivé à Bourges, le train change de locomotive, une locomotive diesel est remplacée par une électrique. Mais le conducteur de la loco électrique n'était pas disponible car il avait été mobilisé ailleurs suite à l'incident de la gare Montparnasse. Résultat : le trajet a dû être interrompu à mi-parcours et les passagers contraints de modifier leur voyage.

Un retard de 2h30 à l'arrivée

"Les incidents sont réguliers sur la ligne"

Ils ont été transférés depuis Bourges dans un TER pour Nevers, où ils ont pris un troisième train pour arriver à Paris avec au final un retard de 2 heures 30. L'Intercités devait arriver vers 11h30, les voyageurs sont finalement descendus du train en gare parisienne à 14h.

"On est arrivé dans une gare différente, il y avait des personnes âgées qui étaient assez déboussolées, elles attendaient dans le froid, elles ne savaient pas où aller.... c'était assez étonnant (...) ça arrive très souvent les problèmes techniques sur cette ligne", raconte Rudy un habitué de la ligne Paris-Bourges. Il habite Paris mais est originaire de Montluçon.

J'ai eu les informations via les réseaux sociaux, on n'a pas eu d'interlocuteur" (un passager)

"On nous a fait une simple annonce sur le quai à Bourges pour nous dire que le train était supprimé mais à aucun moment on a eu un interlocuteur (...) les informations j'ai réussi à les avoir via les réseaux sociaux en faisant appel à voyages SNCF, on m'a alors expliqué que le train avait dû être supprimé car il n'y avait pas de conducteur".