Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Nuit de violences urbaines à Bourgoin-Jallieu

-
Par , , France Bleu Isère

Un policier municipal a été blessé à la tête par un jet de projectile, dans la nuit de jeudi à vendredi à Bourgoin-Jallieu (Isère). Il s'en sort avec trois points de suture et cinq jours d'ITT. Le fonctionnaire intervenait avec ses collègues de la Police Nationale après un rodéo à moto.

Quartier de Champaret à Bourgoin-Jallieu devant la Maison des Habitants. Il reste les stigmates de la nuit de violences sur le bitume tout neuf.
Quartier de Champaret à Bourgoin-Jallieu devant la Maison des Habitants. Il reste les stigmates de la nuit de violences sur le bitume tout neuf. © Radio France - Céline Loizeau

Tout commence par un appel pour un rodéo sauvage dans le quartier Champaret, dans la nuit du jeudi 22 au vendredi 23 avril 2021. Un individu est interpellé et une moto confisquée. Mais les policiers - nationaux et municipaux - sont visés par des jets de projectiles. Un fonctionnaire de la police nationale est touché à la main, et un policier municipal est lui blessé à la tête par un pavé, selon le rapport de la Direction de la sécurité publique de l'Isère. Le policier municipal, conduit à l'hôpital, a trois points de suture et se voit reconnaître une ITT (interruption temporaire de travail) de cinq jours. 

Feux de poubelles et tirs de mortiers

Une patrouille de la police nationale essuie ensuite deux tirs de mortiers cette fois vers 22h30, sans faire de blessé. Des feux de poubelles ont également été allumés. Une heure plus tard, de nouveaux feux de poubelles son allumés, mais dans un autre quartier : le quartier Champfleuri. Et de nouveaux tirs de mortiers vers minuit et demi, sans faire de blessé. Le calme est revenu peu de temps après. 

"Nous serons intraitables" - Vincent Chriqui, maire de Bourgoin-Jallieu

"C'est totalement inadmissible, inadmissible pour les habitants qui ont à subir cette dégradation de leur cadre de vie et qui sont inquiets. Et puis inadmissible pour les forces de l'ordre qui ont fait face", réagit le maire de Bourgoin-Jallieu. 

"On ne laissera pas faire cette bande qui a sévi, et qui, d'après les informations que j'ai, ne vient pas du quartier. Je tiens aussi à rendre hommage à ces policiers, nationaux et municipaux, qui ont fait face pour assurer la tranquillité publique. Nous serons à leurs côtés", dit encore Vincent Chriqui.

Les forces de police n'en peuvent plus - Brice Gajean, secrétaire départemental du syndicat Unité SGP Police

"Cela fait plusieurs jours que les faits s'amplifient en Isère. On a eu des cas à Voiron, à Grenoble et maintenant c'est à Bourgoin-Jallieu. On parle de gens qui tirent avec des mortiers, des armes létales, sur des forces de police" note Brice Gajean, secrétaire départemental du syndicat Unité SGP Police. "Pour moi, c'est clairement une tentative d'assassinat de policiers sur notre région et il faut réagir" dit-il encore.

L'opposition de gauche demande au Maire un plan d'action

Dans un communiqué transmis ce lundi 24 avril, le groupe d'opposition de gauche dit apporter son soutien aux forces de l'ordre. Le groupe Damien Perrard demande aussi "au Maire de Bourgoin-Jallieu et à sa majorité d’engager un plan d’action conséquent visant à retrouver un lien réel avec la population, entre les forces de police municipale et les habitants de ces quartiers et réinstaurer avec les différents acteurs une politique de prévention de la délinquance digne de ce nom pour enrayer les difficultés que nous subissons actuellement."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess