Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Puy-de-Dôme : un fœtus retrouvé dans la station d'épuration de Solignat

vendredi 1 février 2019 à 14:44 Par Olivier Vidal, France Bleu Pays d'Auvergne

Le cadavre d’un fœtus humain a été découvert ce jeudi matin à la station d’épuration de Solignat dans le Puy-de-Dôme. La mère, qui avait pris un traitement médicamenteux après une fausse couche, aurait expulsé naturellement le fœtus dans les toilettes.

Les gendarmes d'Issoire ont très vite été alertés
Les gendarmes d'Issoire ont très vite été alertés © Radio France - Olivier Vidal

Issoire, France

Selon nos confrères du journal Le Parisien, le cadavre d’un fœtus humain a été découvert, jeudi matin à la station d’épuration de Solignat dans le Puy-de-Dôme.  C'est un technicien de la petite station qui a alerté les gendarmes. Le fœtus humain était âgé de cinq mois.

Selon une source proche du dossier, il s'agirait des conséquences d'une fausse couche et d'un fœtus qui a été expulsé dans les toilettes par la maman, par voies naturelles. La station d'épuration de la commune étant utilisée par une quinzaine de logements, les militaires de la brigade de recherche d'Issoire ont pu rapidement identifié la mère. Elle aurait pris, plusieurs heures auparavant, un traitement médicamenteux dans le cadre d'une fausse couche pour expulser le foetus.

Une fausse couche et un avortement médicamenteux

Il ne s'agirait donc en aucun cas d'un infanticide, juste d'un avortement dans le cadre d'une fausse couche.  Le parquet de Clermont-Ferrand a ordonné un test ADN du fœtus pour établir avec certitude le lien de filiation.