Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait de la fusillade qui a fait au moins trois morts et 13 blessés

Faits divers – Justice

Somme : l'ancienne secrétaire de la Fédération des chasseurs condamnée pour avoir détourné 128.000 euros

mardi 9 octobre 2018 à 23:50 Par Hajera Mohammad, France Bleu Picardie et France Bleu

Elle était accusée d'avoir détourné un peu plus de 128 000 euros des caisses de son employeur. Une ancienne secrétaire de la Fédération des chasseurs de la Somme a été condamnée ce mardi 9 octobre à sept mois de prison avec sursis.

L' ancienne secrétaire de la Fédération des chasseurs de la Somme condamnée à sept mois de prison à Amiens. Photo d'illustration : palais de justice d'Amiens.
L' ancienne secrétaire de la Fédération des chasseurs de la Somme condamnée à sept mois de prison à Amiens. Photo d'illustration : palais de justice d'Amiens. © Maxppp - Maxppp

Amiens, France

Elle a détourné 128 172 euros des caisses de la Fédération de chasse de la Somme, qui l'employait comme secrétaire. Une femme de 42 ans a été condamnée ce mardi, par le tribunal correctionnel d'Amiens, à sept mois de prison avec sursis et obligation de rembourser la somme détournée.

Dépassée financièrement

Employée pendant sept ans à la Fédération des chasseurs, la prévenue a raconté à l'audience comment elle en est arrivée là : _"J'étais prise dans un engrenage"_. Avec une vingtaine de crédits à la consommation sur le dos, elle est rapidement dépassée financièrement, malgré son salaire de 1 700 euros. "À la maison, mon mari s'occupe des dépenses courantes, mais moi je devais m'occuper de tous les loisirs des cinq enfants, notamment de leurs cours d'équitation, certains font de la compétition, ça coûte cher", assure la mère de famille. "Ça veut dire que s'ils faisaient de la Formule 1, vous auriez détourné dix fois plus d'argent ?", demande l'avocat de la fédération.

"Vous avez trahi vos anciens collègues, certains étaient des amis", avocat de la Fédération des chasseurs de la Somme 

De janvier 2015 à février 2018, la prévenue effectuait des virements depuis le compte de la fédération vers des destinataires différents, des noms qui n'existaient même pas parfois, mais toujours vers le même numéro de compte : le sien. "Pourquoi vous n'avez jamais parlé de vos problèmes financiers avec votre mari ?", l'interroge la présidente du tribunal. "À chaque fois qu'on parle argent, ça part en petite dispute", répond la mise en cause. Elle raconte son enfance traumatisée par l'image d'un père qui ne laissait aucune autonomie financière à sa mère, les visites des huissiers à la maison, aussi.

Murée dans son propre mensonge

Pendant presque trois ans, elle garde le silence, jusqu'à ce que la vérité éclate en février dernier. Pourtant, même le jour où elle est convoquée chez les gendarmes, pour sa première audition, elle choisit le silence, reste chez elle et tente de mettre fin à ses jours. "Ma cliente s'est enfermée dans son propre mensonge, dans sa propre prison", assure son avocate. Aujourd'hui, à la barre, elle reconnaît les faits et s'adresse à ses anciens collègues : "Je m'excuse d'avoir trahi les chasseurs".

"C'est vécu comme un traumatisme, ça nous a fait mal" - Hubert Séré, vice-président de la Fédération des chasseurs de la Somme