Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Somme : après un incendie mortel à Brouchy, les trois suspects mis en examen et écroués

vendredi 10 août 2018 à 14:13 - Mis à jour le samedi 11 août 2018 à 10:10 Par Pauline Pennanec'h, France Bleu Picardie et France Bleu

Après l'incendie d'une maison à Brouchy, dans l'est de la Somme, qui avait coûté la vie à une dame de 84 ans, trois personnes ont été mises en examen et écrouées vendredi soir par le parquet d'Amiens. L'un d'eux est soupçonné d'avoir violé l'octogénaire.

Le Palais de Justice d'Amiens
Le Palais de Justice d'Amiens © Radio France

Amiens, France

Trois personnes ont été mises en examen et écrouées vendredi 10 août après-midi, à Amiens, après la mort d'une femme de 84 ans dans un incendie à Brouchy près de Ham. 

Un feu dans la nuit du jeudi 26 à vendredi 27 juillet avait complètement détruit la maison de cette octogénaire. Ces trois personnes, deux hommes et une femme âgés de 28 à 44 ans, ont été interpellées jeudi 9 août au matin par les enquêteurs. 

L'un des suspects mis en examen pour viol

Ils ont été déférés au parquet d'Amiens vendredi soir, mis en examen et écroués. Ils sont soupçonnés d'avoir tenté de voler le chéquier et la carte bleue de la dame avant l'incendie. 

Selon le parquet d'Amiens, ils ont été mis en examen pour des faits de dégradation par incendie, vol avec violence ayant entraîné la mort sans intention de la donner, recel de vol avec violence ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner, escroquerie, falsification et usage de chèques. L'un des deux hommes a aussi été mis en examen pour viol sur personne vulnérable.

Les deux hommes sont soupçonnés de s'être rendus au domicile de la victime, la femme serait soupçonnée de recel. Une information judiciaire pour incendie volontaire avait été ouverte le mardi 31 juillet par le parquet d'Amiens.

Un incendie particulièrement violent

L’incendie avait été particulièrement violent. Il s’était déclenché dans la nuit du jeudi 26 au vendredi 27 juillet, vers 3 heures du matin dans ce un coquet pavillon de la route de Chauny où Maria, la victime, vivait seule. Son corps avait été retrouvé dans les décombres. D'autres témoins doivent encore être entendus dans l'enquête selon le parquet.