Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sommet contre les abus sexuels au sein de l'Église : les catholiques belfortains saluent une initiative "courageuse"

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Le pape François vient de clôturer le sommet exceptionnel contre les abus sexuels au sein de l'Église ce dimanche 24 février 2019. Les fidèles belfortains saluent une initiative "courageuse". L'évêque du diocèse promet une session consacrée au sujet dans les mois à venir.

Les fidèles de l'église Saint Christophe, à Belfort, soutiennent la démarche du pape François
Les fidèles de l'église Saint Christophe, à Belfort, soutiennent la démarche du pape François © Radio France - Manon Klein

Pour de nombreux fidèles belfortains, le sommet exceptionnel contre les abus sexuels au sein de l'Eglise signe la fin de l'omerta. Le pape François vient de clôturer ce sommet ce dimanche. Il appelle tous les membres de l'Eglise à faire la lumière sur les actes pédophiles commis au sein de l'institution. L'évêque du diocèse de Belfort-Montbéliard salue son initiative, et appelle à des mesures concrètes. Il prévoit d'organiser une session de prévention dans les mois à venir.

Les fidèles belfortains, plus ou moins convaincus

À la sortie de la messe, ce dimanche, devant la cathédrale Saint-Christophe de Belfort, les fidèles saluent majoritairement l'initiative du pape. "Il faut briser ces silences, ces omertas, qu'il y ait une tolérance zéro. Je pense que c'est aussi un message pour les autres institutions. Les problèmes de pédophilie, il n'y en a pas que dans l'Église, il y en a partout malheureusement" affirme Jean.

Je pense que ça peut permettre aux victimes d’entamer leur guérison (...) la première étape c'est déjà cette parole libérée - Claire, fidèle de l'église Saint-Christophe à Belfort

Si la majorité des participants à la messe de ce dimanche sont convaincus que le sommet organisé par le pape va faire avancer les choses, certains sont plus sceptiques. C'est la cas d'Yves, qui craint qu'il n'en ressorte pas grand chose de concret. Selon lui, le mariage devrait être autorisé pour les prêtres. La question n'est à priori pas à l'ordre du jour, en tous cas elle n'a pas été évoquée par le pape ces derniers jours.

C'est un peu comme le grand débat qui a lieu en France : s'il en sort quelque chose c'est bien. Mais si c'est pour parler, pour parler et ne pas avancer... Il faut faire des réformes" Yves, fidèle de l'église Saint-Christophe à Belfort

Des actions concrètes dans le diocèse de Belfort-Montbéliard

L'évêque du diocèse de Belfort-Montbéliard promet une session de prévention autour de la pédophilie dans les mois à venir. "On fera intervenir des psychologues, peut-être des victimes d'actes pédophiles" détaille monseigneur Dominique Blanchet. L'évêque espère pouvoir mettre en place cette session avant l'été 2019. Par ailleurs, pour prévenir les abus de pouvoir au sein de l'Église, il indique avoir instauré une nouvelle politique dès son arrivée dans le diocèse de Belfort-Montbéliard : la limitation des durées de mandat aux différents postes à trois ans. Dominique Blanchet espère ainsi limiter la tentation de s'accrocher à son poste, et donc de taire d'éventuelles affaires gênantes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess