Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un octogénaire contraint de rejoindre une ambulance à pied à cause d'une borne automatique bloquée à Marseille

jeudi 2 novembre 2017 à 20:32 - Mis à jour le vendredi 3 novembre 2017 à 7:55 Par Kevin Boderau, France Bleu Provence

Le 12 octobre, dans le quartier du Panier à Marseille, Roger Serino a dû faire près de 500 mètres à pied pour rejoindre son ambulance. Sans badge, les ambulanciers ne pouvaient pas faire descendre les bornes automatiques. Un incident qui soulève des questions autour de la piétonisation.

L'accès au quartier du Panier est limité par des bornes automatiques depuis avril 2016
L'accès au quartier du Panier est limité par des bornes automatiques depuis avril 2016 © Radio France - Kevin Boderau

Marseille, France

"Ils sont venus me chercher à pied, mais à pied ils ne me servent à rien", lance Roger Serino. L'octogénaire va mieux, il n'en veut pas aux ambulanciers, mais garde de l'amertume de cet incident. "J'ai mis entre cinq et dix minutes pour rejoindre l'ambulance. Heureusement que j'avais encore un peu de force."

"Il aurait pu y avoir un drame." - Le gendre de Roger

Kevin Boderau a rencontré Roger Serino dans son quartier du Panier

Roger est solide. Il en a vu d'autres et c'est finalement sa famille qui a peut-être le plus mal vécu cet épisode : "Vous imaginez un homme de 80 ans qui fait une hémorragie ? Ma mère était affolée. C’est inacceptable d'en arriver là. Il y a certainement d'autres personnes à qui cela peut arriver et qui peuvent décéder par manque de soins immédiats."

C'est une ambulance privée, déléguée par le SAMU, qui a pris en charge Roger Serino. Ces entreprises, qui réalisent 23.000 transports par an à Marseille, n'ont la plupart du temps pas de badge pour les zones piétonnes.

Nous en parlions ce vendredi matin avec Thierry Schifano. Le président marseillais de la Fédération nationale des transports sanitaires et responsable de la société Mimétaine était notre invité à 7h50.