Faits divers – Justice

Son évasion improvisée du centre pénitentiaire lui coûte 18 mois de prison ferme

Par Anne-Natacha Bouillon, France Bleu Roussillon mardi 24 février 2015 à 17:31

Le centre pénitentiaire de Perpignan
Le centre pénitentiaire de Perpignan © MaxPPP

Un homme âgé de 37 ans était jugé pour évasion ce mardi devant le tribunal correctionnel de Perpignan. En mai 2010, il s'était très facilement fait la belle alors qu'il était conduit au centre pénitentiaire. Il écope d'un an et demi de prison ferme. Son frère, qui l'a aidé, a été condamné à six mois de prison ferme.

On est bien loin des évasions célèbres et spectaculaires du grand banditisme. Ici, l'homme ne comprend pas pourquoi des policiers viennent le chercher. La justice le soupçonne de vol en réunion, des faits qu'il a toujours niés. Il aurait dû être jugé pour cela trois jours plus tard, mais le procès n'a jamais eu lieu .

Alors quand il arrive devant la prison, que le sas de sécurité ne fonctionne pas, qu'un agent descend du fourgon et referme mal la porte de derrière, la tentation de se faire la belle est grande . Il part à pied, menottes aux poignets, refuse dans un premier temps l'aide de son frère, puis monte finalement dans sa voiture. Son cadet voulait juste lui dire au revoir.

"Rien n'était convenu" clament les deux hommes à l'audience. "On a agi sans réfléchir".

Le cadet dépose l'évadé en ville. Ce dernier part à Narbonne puis rejoint Montpellier, avant de se rendre à la justice quelques mois plus tard. En octobre 2010, il honore une convocation devant le juge d'application des peines et il est de nouveau incarcéré deux mois plus tard.

Un an et demi de prison ferme pour une simple évasion pas du tout préméditée, c'est cher payé estime son avocat . Mais ce Perpignanais n'est pas un ange. Son casier judiciaire ne comporte pas moins de 17 condamnations pour des délits divers. Aujourd'hui il est soupçonné, de tentative de meurtre, un crime. L'enquête est en cours. 

Le frère qui avait rejoint le centre pénitentiaire, pour voir son aîné une dernière fois avant qu'il ne se retrouve derrière les barreaux, a été condamné pour complicité . Il écope de six mois de prison ferme. Il a déjà effectué quatre mois en détention provisoire, sa peine pourra être aménagée.