Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Sorbiers : la jeune femme avait porté plainte pour violences conjugales avant de mourir

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu

Une autopsie du corps de la jeune femme retrouvé vendredi à Sorbiers est pratiquée ce samedi matin. Son compagnon est lui toujours hospitalisé mais ses jours ne sont pas en danger. D'après le Procureur de la République, la mère de famille avait porté plainte pour violences conjugales.

Une autopsie est prévue ce samedi (photo d'illustration)
Une autopsie est prévue ce samedi (photo d'illustration) © Radio France - Mathilde Montagnon

Sorbiers, France

Vendredi à Sorbiers, une femme de 30 a été retrouvée morte à son domicile. Son corps présente plusieurs plaies, a priori dû à un objet perçant, non identifié. Une autopsie a donc commencé ce samedi matin à 9h30 pour déterminer les circonstances de la mort. L'hypothèse du meurtre est privilégiée.

L'autopsie pourrait prendre plusieurs heures selon le procureur de la République de Saint-Etienne. La jeune maman de 30 a été poignardée plusieurs fois. Hier avant de découvrir le cadavre de cette femme, les policiers sont intervenus sur un accident de la route, au lieu-dit la fougère à Sorbiers. Le compagnon de la victime était inconscient au volant de sa voiture. Il avait du sang sur les mains. Probablement le sang de la jeune femme, c'est ce qui a poussé les gendarmes à se rendre chez eux.

Du sang sur les mains

On apprend donc aujourd'hui que la jeune femme avait déjà porté plainte contre son compagnon, pour violences conjugales explique le procureur. Mais elle n'avait pas demandé de protection particulière. Après l'autopsie, le compagnon devra être entendu mais il  est toujours hospitalisé au CHU à Saint-Priest-en-Jarez, dans un service de réanimation. Le couple a un bébé de 18 mois. Il était chez la nourrice hier matin.