Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Soupçonné d'emploi fictif à l'office de tourisme de Montpellier, Christian Assaf est blanchi

-
Par , France Bleu Hérault

Christian Assaf, sur qui pesait des soupçons d'emploi fictif à l'office de tourisme de Montpellier, a été mis hors de cause par la justice, cinq ans après le début de l’enquête.

Soupçonné d'emploi fictif Christian Assaf, aujourd'hui conseiller régional PS, est mis hors de cause (illustration)
Soupçonné d'emploi fictif Christian Assaf, aujourd'hui conseiller régional PS, est mis hors de cause (illustration) © Maxppp -

Montpellier, France

L'enquête portait sur des faits qui remontent aux années 2011-2012 (août 2011 à juin 2012).  À l'époque, le socialiste Christian Assaf était fonctionnaire pour la Ville dont le maire était Héléne Mandroux et il travaillait à l'office de tourisme de Montpellier. Son emploi était-il fictif ? L'enquête préliminaire ouverte en 2014 a répondu que non, ce qui a débouché sur un classement sans suite en date du 2 octobre.

"Je suis satisfaite de cette décision prise sur le fond. Rien ne peut être reproché à Christian Assaf, ce qui clôt définitivement le chapitre du soupçon alimenté à dessein pendant des années"- Me Iris Christol, avocate

"Au-delà du légitime soulagement qui accompagne la fin d’une épreuve injuste, Christian Assaf entend exprimer sa colère à l’encontre d’une instrumentalisation politicienne de la justice et des médias" a réagi le conseiller régional dans un communiqué. Message adressé à, Philippe Saurel qui, une fois élu maire de Montpellier, avait attiré l'attention du parquet sur le "cas Assaf". Ce dernier se réserve par ailleurs "le droit de donner toute suite juridictionnelle à cette décision de classement sans suite".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu