Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Soupçonné de détention d'images à caractère pédopornographique, un policier strasbourgeois se suicide

lundi 24 août 2015 à 17:55 Par Alexandre Tandin, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

C’est une information France Bleu Alsace. Un policier strasbourgeois, soupçonné de détention d’images à caractère pédopornographique, s’est suicidé ce lundi après-midi dans son ancien bureau de police dans le quartier du Neuhof.

Police illustration
Police illustration © Maxppp

En fin d’après-midi, vers 15h30, ce lundi, un policier strasbourgeois a mis fin à ses jours, quelques jours après avoir été placé en garde à vue, pour des soupçons de détention d'images à caractère pédopornographique. Le fonctionnaire, pourtant affecté au commissariat central de Strasbourg, s'est rendu dans son ancien lieu d’affectation, le bureau de police du Neuhof . C'est là qu'il est arrivé à subtiliser l’arme de service de son ancien chef, pour se suicider.

De sources proches du dossier, ce suicide soulève de nombreuses questions. A commencer par la façon dont le policier a réussi de s’emparer de l’arme à feu. Visiblement choqués, les policiers du commissariat de Strasbourg ne souhaitent pas s'exprimer.

Ce gardien de la paix, affecté à la direction départementale de la sécurité publique, était soupçonné de détention d'images pédopornographiques. Il avait été placé en garde à vue mercredi 19 août . Le parquet de strasbourg avait été alerté au cours d'une enquête internationale. Une perquisition a été menée au domicile du policier. Des dizaines de photos auraient été découvertes, mais le caractère "pédopornographique" n’était pas forcément caractérisé. Une enquête est en cours.

A la suite de cette garde à vue, l’agent avait été remis en liberté , et selon nos informations, il avait repris son travail. Le parquet de Strasbourg ne souhaite pas non plus faire de commentaires.