Faits divers – Justice

Soupçonné de tentative d'assassinat, mais remis en liberté à cause d'un courrier jamais arrivé

Par Elisabeth Badinier, France Bleu Roussillon lundi 23 juin 2014 à 12:51

Un homme mis en examen pour tentative d'assassinat en janvier dernier à Perpignan vient d'être remis en liberté pour une histoire de fax qui n'est jamais passé et de courrier qui n'est jamais arrivé.

Un homme soupçonné de tentative d'assassinat à Perpignan vient d'être remis en liberté pour un simple courrier qui n'est jamais arrivé. Cet homme de 20 ans avait été interpellé en janvier dernier, on lui reproche d'avoir tiré sur un autre Perpignanais sur fond de trafic de drogue et de règlement de comptes. La victime avait eu le fémur cassé.

Mis en examen pour tentative d'assassinat, le jeune homme a toujours clamé son innocence et réclamé sa remise en liberté. Une demande rejetée, l'avocat a donc fait appel, mais cet appel n'a pas pu être examiné dans les temps par la justice à cause d'un fax qui n'est jamais passé et d'un courrier qui n'est jamais arrivé à destination.

L'avocat du jeune homme s'est engouffré dans cette erreur de procédure pour réclamer la remise en liberté de son client qui a été accordée. Aujourd'hui le jeune homme est sous contrôle judiciaire. La justice n'a pas réclamé une nouvelle incarcération.

"Mon client a été mis en examen pour tentative d'assassinat, il était donc en détention provisoire. Il a fait une demande de remise en liberté, car il clame son innocence. La demande a été rejetée, il a donc fait appel. Normalement, il y a un délai de 15 jours pour examiner cet appel, mais suite à un fax qui a échoué et un courrier qui n'est pas parvenu, il a été remis en liberté. C'est une suite de dysfonctionnements qui tiennent plus du caractère technique que du caractère humain, c'est indéniable.

C'est une situation très rare, dont j'ai tiré profit pour mon client puisqu'il a été libéré mais aussi au profit de l'intérêt général puisqu'on parle là d'un droit fondamental, la liberté d'un individu présumé innocent. La justice aurait pu demander une nouvelle interpellation pour une incarcération. La juge a décidé d'une simple mise sous contrôle judiciaire. Demander son incarcération aurait été déloyal, je pense.

Cette remise en liberté est une excellente nouvelle pour mon client puisqu'il clame son innocence depuis le départ et maintenant son but, c'est que les investigations démontrent son innocence."

Remise en liberté inernet

Partager sur :