Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Soupçons d'atteintes sexuelles à l'école de Montbazon : les plaintes classées sans suite

-
Par , France Bleu Touraine, France Bleu

Un animateur périscolaire avait été suspendu après des dénonciations de parents d'élèves alertés par leurs enfants début septembre. Un peu plus d'un mois plus tard, aucun élément ne permet de poursuivre cet homme.

Le Tribunal Correctionnel de Tours
Le Tribunal Correctionnel de Tours © Radio France - Yohan Nicolas

Montbazon, France

Les plaintes d'accusations d'atteintes sexuelles début septembre à l'école de Montbazon, au sud de Tours, ont été classées sans suite par le parquet. 

Dès la révélation de l'affaire Grégoire Dulin le procureur de la République de Tours avait appelé à être très prudent face à ces accusations de deux familles qui dénonçaient des comportements suspects. Des faits dont auraient été victimes leurs enfants à l'école Guillaume Louis de Montbazon. 

Une enquête de la gendarmerie a dès lors été menée. L'homme en cause dans cette affaire est titulaire d’un diplôme d’animation, il n'avait aucun antécédent, ni casier judiciaire. 

L'animateur bientôt réintégré ?

Reste maintenant à savoir si cet animateur a été réintégré ou s'il le sera dans les prochains jours. 

Contactés par France Bleu Touraine, le maire de Montbazon Bernard Revêche tout comme Alain Esnaut le président de la Communauté de communes Touraine Vallée de l'Indre semblent embarrassés et préfèrent encore attendre avant de se prononcer officiellement. 

Ils veulent une preuve écrite de l'abandon des poursuites.

Choix de la station

France Bleu