Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Soupçons d'emplois fictifs : François Fillon et son épouse Penelope devraient être jugés fin février 2020

-
Par , France Bleu, France Bleu Maine

François Fillon et son épouse Penelope devraient être jugés du 24 février au 10 mars 2020 dans l'affaire des emplois fictifs présumés. Date fixée en audience ce jeudi. L'ancien candidat des Républicains à l'élection présidentielle de 2017 est notamment poursuivi pour détournement de fonds publics.

Penelope et François Fillon
Penelope et François Fillon © Maxppp - IAN LANGSDON

Le procès des époux Fillon devrait avoir lieu du 24 février au 10 mars 2020 devant le tribunal correctionnel de Paris, date provisoire fixée lors d'une audience ce jeudi. Cela s'inscrit dans l'affaire des soupçons d'emplois fictifs qui ont émaillé la campagne présidentielle de 2017. Ces dates de procès pourraient néanmoins être modifiées en fonction de l'agenda des avocats.

François Fillon, 65 ans, est poursuivi pour détournement de fonds publics, complicité et recel de détournement de fonds publics, complicité et recel d'abus de biens sociaux et manquement aux obligations déclaratives de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique. Son épouse, soupçonnée d'emploi fictif d'assistante parlementaire, est elle jugée pour complicité et recel de détournement de fonds publics et recel d'abus de biens sociaux.

Pour ses fonctions d'assistante parlementaire à l'Assemblée nationale et son emploi à La Revue des deux mondes en tant que conseillère littéraire, Penelope Fillon aurait touché un million d'euros selon les enquêteurs, de 1998 à 2013.

Dates confirmées le 12 septembre prochain

A côté des époux Fillon sur le banc des prévenus, il y aura également Marc Joulaud, l'ancien suppléant de François Fillon à l'Assemblée nationale. Il devra répondre de l'accusation de détournement de fonds publics, pour avoir rémunéré Penelope Fillon comme collaboratrice entre 2002 et 2007.

Une nouvelle audience aura lieu le 12 septembre prochain pour confirmer cette date ou en fixer une nouvelle.

Dans cette affaire, le patron de La revue des deux mondes, Marc Ladreit de Lacharrière, a déjà été condamné à huit mois de prison avec sursis et 375.000 euros d'amende pour abus de biens sociaux. Ce proche de François Fillon, qui a plaidé coupable, avait salarié Penelope pour quelques notes de lecture.