Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Soupçons de corruption à la FIFA : ce que l'on sait des affaires

- Mis à jour le -
Par France Bleu

Le monde du sport international a été balayé par un séisme mercredi au petit matin : une série d'interpellations au sein de la FIFA, la fédération internationale de football. Des soupçons pèsent sur les conditions d'attribution de plusieurs Coupes du monde depuis 20 ans. Retour sur ce qu'il faut retenir de ces 24 dernières heures.

La FIFA est dans la tourmente depuis mercredi matin
La FIFA est dans la tourmente depuis mercredi matin © Maxppp

De quoi parle-t-on exactement dans cette enquête ?

On y parle essentiellement de corruption, c'est-à-dire de pots-de-vin reçus par des cadres de la FIFA en échange de leur vote en faveur de tel ou tel pays pour l'attribution d'une Coupe du monde, d'un marché marketing ou de droits de diffusion à la télévision. Selon la ministre américaine de la Justice, Loretta Lynch, les personnes inculpées sont soupçonnées d'avoir "corrompu les affaires du football mondial pour servir leurs intérêts et pour s'enrichir personnellement"

En revanche, il n'y a pas une, mais deux enquêtes . La première est menée par la justice américaine, pour corruption, racket et blanchiment, et porte sur plus de 150 millions de dollars distribués en pots-de-vin depuis 1991. La seconde, diligentée par le parquet suisse, est une procédure pénale contre X pour soupçon de "blanchiment d'argent et gestion déloyale".

A LIRE AUSSI > Le résumé de la journée d'enquêtes et d'interpellations de mercredi 

Qui est visé ?

Même si c'est la police suisse qui a procédé aux arrestations, toutes les interpellations qui ont eu lieu mercredi sont liées à l'enquête américaine (dans celle menée en Suisse, seule une perquisition au siège de la FIFA a eu lieu pour l'heure). 

Neuf élus, actuels ou passés, de la FIFA, ont été inculpés. Sept d'entre eux ont été interpellés dans la journée de mercredi, et un seul a accepté la procédure dite "d'extradition simplifiée" vers les Etats-Unis. Tous ont été interpellés à l'aube dans un hôtel de Zurich, à l'exception de Jack Warner, ancien membre du comité exécutif de la FIFA , qui a pour sa part été arrêté à Trinité-et-Tobago.

Les neuf élus inculpés ont été suspendus de leurs fonctions par la FIFA, en fin de journée . L'un d'entre eux, José Maria Martin, a également été suspendu de ses fonctions de vice-président de la fédération brésilienne de football. Outre ces neuf personnes, cinq partenaires de l'organisation internationale ont été également inculpés .

Les personnes impliquées dans les soupçons de corruption à la FIFA
Les personnes impliquées dans les soupçons de corruption à la FIFA © Maxppp

Cela signifie-t-il que l'attribution de certaines Coupes du monde était truquée ?

C'est en tout cas ce que soupçonnent les enquêteurs. Aux Etats-Unis, l'enquête porte sur des faits de corruption commis au cours des vingt dernières années : le ministère de la Justice soupçonne notamment Jack Warner d'avoir "sollicité et obtenu des pots-de-vin dans le cadre des processus d'attribution des Coupes du monde 1998 et 2010" , en France et en Amérique du Sud.

Un soupçon qu'évoque également la ministre Loretta Lynch, affirmant que même l'attribution de la Coupe du monde à l'Afrique du Sud, la première à s'être déroulée sur le continent africain, serait concernée : 

"Même pour cet événement historique, des dirigeants de la FIFA et d'autres ont corrompu le processus en utilisant des pots-de-vin pour influencer la décision d'attribution". — Loretta Lynch, ministre américaine de la Défense

L'Afrique du sud a officiellement rejeté ces accusations : "Lorsque nous avons organisé la Coupe du monde de la FIFA en juin 2010, nous avons reçu un audit impeccable ", a déclaré le ministre à la présidence, Jeff Radebe. 

Côté suisse, l'enquête porte exclusivement sur l'attribution des deux prochaines Coupes du monde, prévues en 2018 en Russie puis en 2022 au Qatar . Le parquet a saisi des documents électroniques après que la FIFA a porté plainte, en novembre dernier, pour des soupçons de "transferts internationaux de patrimoine".

Pourquoi cela tombe-t-il particulièrement mal pour la FIFA et son président, Sepp Blatter ?

Parce que si les cadres de la FIFA étaient tous dans le même hôtel zurichois, c'était pour participer au congrès annuel de l'organisation, au cours duquel doit se dérouler l'élection du président . Joseph Sepp" Blatter, 79 ans, est candidat à sa propre succession à ce poste, qu'il occupe depuis 1998. Face à lui, un seul candidat : le prince jordanien Ali bin Hussein. 

Sepp Blatter n'est pas impliqué dans l'affaire, pas plus que son secrétaire général Jérôme Valcke. Mais depuis les interpellations de mercredi matin, plusieurs voix s'élèvent pour demander un report de l'élection, prévue vendredi . L'UEFA, fédération européenne de football rattachée à la FIFA, a demandé le report "dans les six mois" d'un congrès "qui risque de tourner à la farce". 

L'ancien joueur portugais Luis Figo, qui était candidat jusqu'à la semaine dernière à la présidence de la FIFA, a appelé lui aussi à annuler le scrutin de vendredi . "Ce serait une erreur que de maintenir l'élection", a-t-il déclaré. Greg Dyke, président de la fédération anglaise de football, a quant à lui appelé Sepp Blatter à purement et simplement démissionner . "Il n'est pas possible de rétablir la confiance en la Fifa si Blatter est encore là", a-t-il déclaré mercredi soir. 

Jeudi après-midi, Sepp Blatter a tenu une réunion d'urgence avec les représentants des six fédérations continentales.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess