Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une enquête dans un haras de Bernesq dans le Calvados

mercredi 14 février 2018 à 19:58 - Mis à jour le jeudi 15 février 2018 à 10:00 Par Nolwenn Le Jeune, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu

Les services vétérinaires, appuyés par les gendarmes, ont contrôlé ce mercredi le haras de Bernesq, dans le Calvados. Des chevaux en mauvaise santé auraient été découverts, selon des témoignages recueillis par l'association de défense des animaux Stéphane Lamart qui a porté plainte.

Les gendarmes sont arrivés dans le haras de bernesq en début d'après-midi ce mercredi.
Les gendarmes sont arrivés dans le haras de bernesq en début d'après-midi ce mercredi. © Radio France - Nolwenn Le Jeune

Bernesq, France

L'opération de contrôle, diligentée par le procureur de la République de Caen, a démarré en début d'après-midi ce mercredi 14 février 2018. Selon l'association de défense des animaux "Stéphane Lamart", qui a donné l'alerte, les enquêteurs auraient découvert au haras de Bernesq, dans le Calvados, des chevaux dans un état de santé inquiétant. Les investigations se poursuivent indiquait le parquet de Caen mercredi soir. Il n'envisageait pas pour l'heure de retirer les animaux du haras.

Le procureur de Caen, Carole Etienne, a indiqué mercredi que "parmi les animaux examinés par les services vétérinaires, tous ne sont pas en très bonne santé". Elle précisait qu'une centaine de chevaux se trouvaient sur place. "Aucun cadavre n'a été découvert" a-t-elle ajouté, "mais peut-être ont-ils déjà été envoyés chez des équarrisseurs, c'est ce qu'il faut vérifier".

Un haras en proie à d'importantes difficultés financières

Le haras de Bernesq, installé dans le château de la petite commune, a été créé en 1981. Déclaré en cessation de paiements au mois de mai dernier, il a été placé en redressement judiciaire en juin 2017. Il accueille, selon l'association "Stéphane Lamart", plus de 150 chevaux. Certains, destinés aux courses, seraient en bonne santé selon l'association. Mais d'autres auraient été laissés à l'abandon, privés de soin et de nourriture. "Il n'y avait plus de foin dans le haras depuis plus d'une semaine", indique un membre de l'association. 

Une vengeance d'un ancien employé" assure le gérant du haras

Des informations que dément ce jeudi matin le gérant du haras qui parle de « fausses informations » et qui indique que les contrôles menés mercredi ont montré que les chevaux étaient nourris et soignés à l'exception d'un cheval malade. Franck Benillouche explique dépenser 30.000 euros par mois pour nourrir ses animaux. Pour lui, « il s’agit d’une vengeance d’un de ses anciens employés ». Le gérant du haras de Bernesq s’interroge par ailleurs sur les véritables motivations de l’association de défense des animaux "Stéphane Lamart" . Un des membres de l'association a porté plainte pour acte de cruauté envers les animaux ce mercredi à la gendarmerie de Trévières. 

  - Aucun(e)
-